Etre parent face au surpoids de son enfant

Publié le -
Depuis quelques décennies, le nombre de personnes en surpoids en France augmente, phénomène qui touche surtout les enfants. Le rôle de parent n’est alors pas facile à remplir. Les parents ne sont jamais indifférents lorsqu’ils constatent l’apparition d’un surpoids chez leur enfant. Ils influencent globalement l’alimentation et le mode de vie de leur enfant puisqu’ils maîtrisent l’achat des aliments, la préparation des repas, gèrent les inscriptions aux clubs de sport... Lourde responsabilité ! Mais, une fois de plus, rien n’est insurmontable.
Illustration enfant mange devant télé

Les mesures à mettre en place

Dans le cas d’un enfant en surpoids, l’alimentation doit avant tout être équilibrée. Se rapprocher des conseils de fréquences de consommation, en adoptant une alimentation variée, aide à rectifier la situation, tout en couvrant les besoins nutritionnels de l’enfant. Il ne faut pas oublier que, par définition, un enfant est en pleine croissance et qu’il est donc hors de question de lui infliger une restriction alimentaire : en variant les quantités en fonction de l’âge, voici globalement comment un enfant doit organiser son alimentation :
- de l’eau à volonté, seule boisson indispensable (0,5 à 2 l par jour)
- un plat de féculents au déjeuner ou au dîner, et du pain à chaque repas
- chaque jour : 2 à 3fruits + 2 à 3 portions de légumes (crus et/ou cuits)
- 2 à 4 produits laitiers par jour
- une portion de viande ou l’un de ses équivalents par jour
- un peu de beurre le matin et d’huile en assaisonnement aux repas principaux
- un peu de sucre ou de produits sucrés pour la touche de plaisir. Idéalement, ces aliments sont répartis sur 3 à 4 repas par jour. Et à chaque repas, il faut prendre son temps, manger dans le calme...
Il n’est donc pas conseillé d’instaurer un “régime” à l’ensemble de la famille. Par contre, adopter des règles d’équilibre pour tous ses membres est bénéfique.
Dans le contexte d’un surpoids, de bons réflexes alimentaires doivent être associés à la pratique d’une activité physique modérée mais régulière. Une prise en charge psychologique est parfois nécessaire pour comprendre et traiter les raisons pour lesquelles l’enfant est en surpoids.
 
 
L’attitude à avoir
 
Il n’y a pas de conseils universels radicaux sur l’attitude à adopter lorsqu’on est parent d’un enfant en surpoids car, évidemment, elle dépend de votre tempérament, de celui de l’enfant, de la situation spécifique qu’il peut vivre (ex : préadolescence) ou que la famille peut vivre (ex : séparation des parents, chômage...).
Voici tout de même quelques orientations pour vous aiguiller.
Si votre enfant est en surpoids, la première chose est de ne surtout pas focaliser sur ce sujet. Le fait de focaliser sur ce surpoids peut dramatiser la situation, vous stresser, stresser votre enfant ; mettre en application des mesures correctives deviendra alors plus difficile et plus aléatoire en terme de résultat.« La première mesure éducative vis-à-vis de son enfant est de ne pas employer le mot “régime” et de ne pas lui évoquer cette idée en permanence »
En tant que parent, il n’est pas non plus souhaitable de culpabiliser, car vous risquez justement de focaliser sur le sujet en vous “mettant une pression” pour trouver une solution à un problème dont vous pensez être responsable. Et ne pas faire culpabiliser son enfant en l’accablant de reproches. Lorsqu’un enfant est obèse, cela nécessite une prise en charge médicale complète, parfois lourde. Il ne faut pas s’affoler inutilement car ce surpoids peut être temporaire et rectifié par un bon équilibre alimentaire et la pratique d’une activité physique régulière. Si le surpoids devient une obsession, un sujet de reproches et/ou l’objet de disputes, passer à table et manger risquent de devenir des moments conflictuels, de doutes, voire de culpabilisation ; l’alimentation perd alors toute sa dimension de plaisir et de convivialité en procurant plus de stress qu’autre chose et en freinant la bonne assimilation par l’organisme des aliments consommés. Cela fausse les rapports à l’alimentation et risque de créer chez l’enfant des relations à l’alimentation difficiles pour le long terme. Dans le même état d’esprit, il ne faut interdire aucun aliment à votre enfant. Pour cela, il faut déjà vous convaincre vous-même qu’aucun aliment ne fait maigrir ou grossir et que la clé de l’équilibre réside dans les quantités consommées, les fréquences et les moments de consommation, et le plaisir pris à manger. En pleine croissance, votre enfant doit manger de tout. Il ne faut surtout pas lui instaurer d’interdits alimentaires, ces interdits injustifiés pouvant être source d’angoisse, le démotiver et faire échouer le programme de perte de poids.
 
Il est également important que les parents sachent faire la part des choses entre leur propre vécu alimentaire et celui de leur enfant. Ils ne doivent pas reproduire sur leur enfant ce qu’ils seraient tentés de faire pour eux-mêmes. D’une part, un parent a toujours ses propres idées reçues, notamment en terme d’alimentation, et il faut justement éviter d’inculquer aux enfants des principes alimentaires trop rigides. D’autre part, un surpoids se règle d’une manière spécifique (en fonction de l’origine du surpoids et du fait de la situation particulière de croissance), très différente de ce qui peut être mis en application chez un adulte.
 

À lire

Enfant et Surpoids, Recettes et Conseils - A. Aveaux et S. Dupré - Editions SAEP 

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg