Enquête sur le boom de la littérature érotique pour les femmes

Publié le -
Depuis l'avènement d'Internet, les sites pornographiques crèvent la Toile et n'en finissent pas d'être dans la surenchère. Pourtant, cela n'a pas empêché la littérature érotique féminine de prendre sa place, et même de gagner ses lettres de noblesse. Mais d'où vient cet engouement ? C'est ce que nous allons tenter d'éclaircir pour vous.
femme lecture
Il existe une vraie distinction entre la pornographie et l'érotisme. La première est faite par des hommes à leur usage quasi exclusif, à travers des images crues où les protagonistes entrent illico dans le vif du sujet. Le second fait appel à l'imaginaire, à travers des films également, mais aussi d'autres supports tels que des photos et surtout des textes, qui évoquent plus qu'ils ne décrivent.
 
Forums, blogs, réseaux sociaux et autres webzines, 
les femmes n'hésitent pas à parler de leur sexualité. Entre expériences vécues et fantasmes inavoués, de vrais talents littéraires se sont révélés, livrant des écrits de qualité au contenu propre à émoustiller les sens. Tout naturellement, cette forme de littérature qui tranche avec les clichés typiquement masculins, a très vite attiré un lectorat féminin qui s'y retrouve pleinement à travers ses propres fantasmes.
 
De la Toile aux rayons des librairies, il n'y a qu'un pas que quelques belles plumes se sont empressées de franchir - dont certaines tenues par des hommes aux pseudonymes de femmes.
Tous les genres y sont représentés, ce qui explique que chacune y trouve son compte : femmes en couple ou célibataires, attirées par les plaisirs sado masochistes soft ou les unions lesbiennes, à deux ou à plus...
lorsque l'imaginaire est en action, tout est permis. Car le propre de cette littérature est d'être suggestive, c'est-à-dire que la lectrice peut s'identifier à l'héroïne tout en extrapolant avec ses propres fantasmes, d'où une infinité d'interprétations.
 
Pour autant, la littérature érotique "destinée aux femmes" l'est-elle exclusivement ?
Il apparaît que ce n'est pas le cas, à travers des sondages et des témoignages qui montrent que les hommes s'y intéressent également. Laissent-ils le champ libre à la part féminine qui sommeille en eux ? Ou bien sont-ils de ceux qui ont compris que le désir des femmes n'est pas soumis exactement aux mêmes lois que le leur ? Tout en pulsions, leurs envies sont immédiates et motivées par une excitation physiologique, tandis que
celles des femmes se nourrissent d'une ambiance, de caresses, d'une mise en condition. « La littérature érotique contribue à l’épanouissement des femmes de par son caractère libératoire. »Quoi qu'il en soit, chacun et chacune vit ses fantasmes selon sa sensibilité, ses envies ou ce qu'il aime, la littérature érotique étant tout simplement un intermédiaire qui permet d'y accéder.
 
Les femmes qui écrivent ces récits se promènent dans leur vision fantasmatique du sexe à travers leur imagination. Représentation de ce qu'elles aimeraient trouver avec leurs partenaires sans y parvenir, ou désir de leur communiquer leurs envies sous une forme sublimée, le but recherché n'est pas forcément conscient ni le même pour toutes.

Le livre érotique est aussi un exutoire dans certains cas, le moyen de réaliser ses rêves sexuels les plus fous avec un parfait inconnu. Une relation adultérine par procuration en quelque sorte, vécue en toute absence de culpabilité par héroïne interposée.
 
Quant à l'aveu de certaines lectrices, il semble qu'elles puisent dans ces livres la faculté de briser la routine et de raviver la flamme au sein de leur couple, lorsque ce n'est pas le désir mais les idées leur manquent pour y parvenir. Elles en arrivent ainsi non seulement à étonner l'autre, mais aussi elles-mêmes au-delà de leurs attentes ! Un bon moyen de préserver l'harmonie dans le couple ? Peut-être...
Pour autant, tous les romans érotiques ne se valent pas en terme de qualité littéraire, ce qui ne les empêche pas de connaître un franc succès. Car l'histoire racontée est d'une grande importance dans la mesure où elle peut permettre de lever le voile sur un tabou, une envie que la lectrice refoulait en la pensant inavouable. Est-ce à dire que la littérature érotique pour les femmes est nécessaire à leur épanouissement ? Indéniablement, de par son caractère libératoire, elle y contribue grandement. 


 

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg