Les méthodes efficaces pour effacer la culotte de cheval & éliminer la cellulite

Publié le -
prise de poids

Les bénéfices de cette technique sont importants. La graisse aspirée ne se reforme pas à condition de surveiller son alimentation. De plus, la peau en excès se résorbe parfaitement si l’opération est faite jeune (avant la quarantaine). Les suites opératoires les plus courantes sont l’hématome ou sérome : accumulation de sang et/ou de sérum nécessitant parfois un drainage ; une perte importante de sang ou de sérum pouvant entraîner des troubles circulaires graves (on recommande de ne pas prélever plus de 8% du poids du corps sous peine de complication) ;  les irrégularités de la peau qui peuvent persister après l’opération ainsi que des risques d’asymétrie. À noter que la liposuccion n’élimine pas celles présentes avant l’opération. Lorsque la lipoaspiration est réussie, elle offre des résultats durables ; les récidives sont peu fréquentes, car l'aspiration ne se contente pas de vider les cellules, elle les détruit. Cependant, il faut savoir que les cellules graisseuses qui restent peuvent enfler de manière importante, compensant par leur volume la réduction du nombre. Il est important de suivre un régime assez sévère afin de les brûler rapidement, avant que le processus ne se remette en marche. La vigilance reste donc de mise.
 
Une condition importante à la liposuccion est que la peau présente une élasticité suffisante. Si tel n’est pas le cas et qu’il y a présence de cellulite (peau d’orange), le dépôt graisseux anormal peut être éliminé grâce à la dermo-lipectomie (dermo signifiant peau et lipectomie enlèvement de graisse). L’inconvénient de cette opération est qu’elle laisse de longues cicatrices. Par ailleurs, sur la face interne des cuisses, la liposuccion n’est pas suffisante en cas de dépôts et excédents cutanés moyens ou importants. Elle doit être associée à une résection cutanée dont la cicatrice sera plus ou moins visible. Aussi radicale qu’elle soit, cette chirurgie nécessite au préalable une stabilisation du poids de plusieurs mois.

Étant donné l’importance de l’intervention et la gravité des complications possibles, cette intervention ne peut être réalisée que par des spécialistes reconnus en chirurgie plastique dans un environnement disposant de l'infrastructure élémentaire (par ex. en matière de réanimation). La mégaliposuccion (plus de 5 litres) doit être évitée un maximum et se déroule de préférence en milieu hospitalier.
 
- La liposculpture ou lipojet
Le lipojet est une variante manuelle de la liposuccion. « Une condition importante à la liposuccion est que la peau présente une élasticité suffisante. »La méthode consiste à aspirer les cellules graisseuses, avec un petit appareil : le « lipojet ». Long d’une quinzaine de centimètres, il fonctionne comme une seringue, mais au lieu d'être muni d'une aiguille, possède une micro-canule d'un diamètre inférieur à un millimètre. Certains praticiens préfèrent utiliser ce procédé manuel plutôt que l’aspiration électrique car cela permettrait de maîtriser plus facilement les quantités prélevées et de mieux s’assurer de la symétrie du résultat final. Il est indiqué pour traiter les cellulites pas trop importantes, localisées sur différentes parties du corps. Le jour de l'intervention, le praticien injecte du sérum froid adrénalisé (anesthésiant local) au niveau des zones à aspirer afin de les insensibiliser. Il pratique ensuite une petite incision pour introduire la micro-canule du lipojet. Il peut alors aspirer la totalité des cellules graisseuses de cette zone en remontant doucement le piston du lipojet qu'il aura pris soin d'enfoncer d'abord pour créer une dépression à l'intérieur. Puis, il referme les petites incisions et recouvre les zones aspirées avec des pansements compressifs. L’opération ne dure généralement pas plus d'une heure. La patiente peut rentrer chez elle juste après l'intervention. Elle doit simplement revenir une semaine plus tard pour qu'on lui retire les fils et les pansements.
Les résultats sont définitivement acquis au bout de deux mois. Cette méthode douce n'est pas traumatisante pour les vaisseaux, ni pour la peau. Elle n'entraîne donc aucun effet secondaire et il n'y a pas de contre-indication. Aucun examen, ni analyses préalables ne sont nécessaires et cette méthode peut être pratiquée à la demande, lors d'une simple consultation. De plus, l'aspiration se faisant manuellement, il n'y a pratiquement aucun risque de « tôle ondulée », sauf si l'intervention est pratiquée sur une peau distendue qui manque de tonicité. Si l'on souhaite aspirer la totalité de la cellulite du corps d'une patiente, il faut renouveler la même opération sur toutes les parties excédentaires. Cette méthode offre également l’avantage de permettre de traiter les zones  réputées difficiles comme l’avant et l’intérieur des cuisses ainsi que les chevilles.
 
 

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg