L'Afrique : Sauvage, chaude et épicée

Publié le -
L'Afrique noire, un immense continent qui évoque la grandeur de ses sites, la savane et ses animaux sauvages, sa luminosité et des recettes atypiques qui n'appartiennent qu'à lui. Des épices aux mets inattendus, chaque plat rappelle la richesse de ses cinquante pays, la chaleur de son climat et les couleurs chatoyantes de ses paysages.
drapeau Afrique du Sud

Le Sénégal et ses couleurs parfumées

Dès que le pied se pose sur le sol africain, les odeurs de la nature réveillent nos sens. Enveloppé par une chaleur à la fois douce et suave, on se laisse bercer et envoûter par la magie des paysages, aussi majestueux que splendides. Devant l'immensité de la nature, on ne peut qu'avoir envie de découvrir et mieux connaître ce continent. Au Sénégal, situé sur la cote occidentale de l'Afrique, avant de s'engouffrer dans l'âtre des marchés, pour rien au monde on ne serait passé à coté du lac rose, de son vrai nom Lac Retba. Situé à Dakar, au milieu d'un océan de dunes, ce lac aux camaïeux de rose est imprégné de sel. Les femmes s'y réunissent pour le ramasser, grâce à un saut attaché à leur taille. Une balade sur ses rivages nous incite à la rêverie. On reste hypnotiser quelques instants devant cet autre monde avant qu'un Sénégalais plein de gentillesse vienne nous proposer un bracelet en poils d'éléphant, apparemment porte-bonheur. Afin d'immortaliser ce moment dans cet endroit merveilleux, on achète bien volontiers ce bijou avant de le passer à son poignet. Puis, direction le marché de Dakar, afin d'y découvrir des saveurs insoupçonnées.

Ce qui est incroyable en Afrique, ce sont les changements de couleurs et de décors, d'un endroit à un autre. Du désert où seuls pointent le vent, le sable et le silence, on se retrouve dans un endroit coloré, bondé de monde et bruyant. Le marché aux tissus, vivant et chaleureux, regorge de toutes sortes de matières. Des kilomètres de tissus qui donnent envie de se confectionner une robe ou une tunique. Pour faire une bonne cuisine, le marché traditionnel offre, toute la journée, une multitude d'épices et de denrées colorées. Viandes et poissons pêchés le jour même apparaissent devant vous sans grande coquetterie, mais prêts pour une dégustation au feu de bois. Les épices se mêlent sur les étals, faisant un arc-en ciel de couleurs ocres aux senteurs étourdissantes. Et chacun - hommes, femmes et enfants - participe à ce joyeux tumulte.


Une cuisine africaine étendue

« L'amour ressemble à un bol de miel rempli de piment ».« En Afrique, la banane est tour à tour un fruit, un légume, et sa fermentation sert à fabriquer la bière. » Ce proverbe résume bien la place importante des épices dans les préparations culinaires africaines. Certaines ont une place privilégiée. C'est le cas de l'ail, du piment, du poivre sauvage. Également du « yet », un mollusque fermenté à la forme d'un escargot de mer, que l'on trouve au Sénégal. Très fort, il parfume les plats et coûte très cher dans nos pays. Mais encore le gingembre, marié très souvent au poulet ou à des crèmes de sorgho sucré, le basilic et le piment. Ce dernier est utilisé frais, séché ou en poudre selon sa variété, dont la plus connue reste le pili-pili. Le nom de certaines épices vous semblera inconnu. Pourtant elles sont tout aussi célèbres : le pépé, de couleur marron et ressemblant étrangement à la pomme de terre, renferme une graine qui sera pilée pour servir d'aromate. Toutes ces épices se retrouvent souvent dans les soupes de légumes, servies en entrée ou en plat principal. Composées également de de viandes ou de poisson, elles correspondent à un événement particulier. Par exemple, lors d'un accouchement, les jeunes mamans se voient offrir une soupe de relevailles, cuisinée à base de poulet.

Alors que les ustensiles utilisés restent les pilons et les mortiers, les modes de cuisson les plus courants sont les grillades au feu de bois. Viandes et poissons sont cuisinés ainsi et le plus souvent cuits dans une marinade exquise. Celle-ci est préparée avec du pépé-pépé, des échalotes, des oignons, de l'ail, des herbes, de l'huile ou de l'eau selon les cas, ainsi qu'avec du citron lorsque c'est le poisson qui est cuisiné.

La papillote est un autre mode de cuisson. Les feuilles de bananiers tiennent lieu et place de papier aluminium et parfument délicatement le met qui l'accompagne. Rois de la mer, les Africains osent des plats surprenants : les huîtres sont cuites dans une purée de tomates et d'oignons, les viandes hors du commun, telles que le serpent, le singe ou l'hippopotame, sont grillées, braisées ou servies en sauce. Le poulet est cuisiné avec des arachides, du riz et des bananes vertes. Les arachides sont des légumineuses cultivées et utilisées différemment selon les pays d'Afrique. Au Niger, par exemple, les habitants les pilent et les mélangent à leur purée de mais pour être rassasiés pendant la période du Ramadan. Au Cameroun, le repas est frugal : des cacahuètes grillées accompagnent du pain ou du tapioca.

Mots clés : Cuisine, Afrique

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg