Le régime anticancer

Publié le -
Publié en 2007, un rapport du Fonds mondial de la recherche contre le cancer, affirme que 40 % au moins des cancers peuvent être prévenus par de simples changements dans l’alimentation et l’activité physique. Un rapport, paru en 2009, de l’Institut national du cancer en France reprend les mêmes conclusions. Il est donc admis aujourd’hui que l’alimentation peut aider à prévenir et à guérir le cancer. Le problème ? Les experts ne sont pas vraiment d'accord sur ce qu'il faut manger pour échapper au cancer. Le point sur le régime anticancer de David Servan-Schreiber et celui du Pr David Khayat.
femme mange salade

Les recommandations du Dr David Servan Schreiber 

 
« Nous pouvons tous apprendre à renforcer notre « terrain » en créant une biologie anticancer au plus profond de nos cellules » (David Servan-Schreiber, Anticancer, Éditions Pocket).
 
Explications
David Servan-Schreiber explique que notre corps fabrique en permanence des cellules défectueuses et que c’est ainsi que naissent les tumeurs. Mais notre corps a aussi de multiples mécanismes de défenses qui lui permettent des les détecter et de les contenir. Il est donc possible - en renforçant ces mécanismes - de tenir le cancer en échec.
 
L’alimentation anticancer
L’alimentation anticancer est constituée essentiellement de légumes et légumineuses accompagnés d’huile d’olive (ou d’huile de lin, ou de colza, ou de beuure bio), d’ail, d’herbes et d’épices. La viande et les œufs sont optionnels et ne doivent jamais constitués l’essentiel de l’assiette.
Bref, il faut inverser notre conception de la composition d’une assiette type : les légumes sont au centre et la viande sert d’accompagnement.
 
- Le thé vert
Le thé vert est riche en polyphénols qui bloquent l’invasion des tissus et la formation de nouveaux vaisseaux par les cellules cancéreuses. Il agit aussi comme un puissant antioxydant, un détoxifiant de l’organisme. Il active les mécanismes du foie qui permettent d’éliminer plus rapidement les toxines cancérigènes de l’organisme.
Utilisation recommandée : David Servan-Schreiber recommande de consommer 6 tasses de thé vert par jour. Laissez infuser 2 g de thé vert pendant 10 minutes dans une théière et consommez-la dans l’heure qui suit (au delà de cette durée, les polyphénols disparaissent).
 
- L’huile d’olive
Des études ont montré que les personnes qui suivent un régime méditerranéen sont en moyenne moins frappées par les maladies dégénératives ou cardio-vasculaires, ainsi que par le cancer.« 400 décès par cancer chaque jour » L’huile d’olive - ingrédient central de la cuisine méditerranéenne – contient des secoiridoides et des lignanes qui sont associés au ralentissement de la progression du cancer.
Il faut la préférer extravierge pressée à froid, plus concentrée en composés bioactifs que l’huile raffiné.
Utilisation recommandée : une demi-cuillère à une cuillère à soupe par jour sous forme d’assaisonnement ou pour la cuisson ou en accompagnement des pâtes, riz, quinoa.
 
- Le soja
Le soja possède des molécules phytochimiques puissamment actives contre les mécanismes nécessaires à la survie et à la progression du cancer. 
Utilisation recommandée : sous ses différentes formes : tofu, miso, yaourt de soja, lait de soja, etc. Le soja peut être consommé cru ou cuit. C’est une excellente source de protéines complètes qui peut être utilisée pour remplacer la viande.
 
- Le curcuma
Il est constitué de curcumine, une substance aux multiples effets anticancéreux. Pour bénéficier de ces bienfaits, versez une petite cuillère de curcuma dans vos soupes, vos vinaigrettes et vos assiettes de pâtes. Pour maximiser les effets anticancéreux de la curcumine, il est essentiel que le curcuma soit accompagné de poivre. En effet, celui-ci contient une molécule (la pipérine) qui augmente considérablement l’absorption de la curcumine au niveau de l’intestin.
Utilisation recommandée : une demi-cuillère à café de poudre de curcuma mélangée à une cuillère à soupe d’huile d’olive, à une bonne pincée de poivre noir. Il peut être ajouté aux légumes, aux soupes, aux vinaigrettes.

- Les champignons
Les champignons stimulent le système immunitaire. Différents champignons – notamment la pleurote – par l’activation du système immunitaire, ralentissent la croissance des cellules du cancer.
Utilisation recommandée : dans une soupe de légumes ou un bouillon de volaille, grillés au four cuits au wok avec d’autres légumes.
 
 

Le cancer : quelques chiffres

° 357 500 nouveaux cas en France en 2010 (203 000 chez l’homme et 154 000 chez l’homme)
° Chez l’homme, le cancer de la prostate reste de loin le plus fréquent avec 71 500 nouveaux cas en 2010, suivi par les cancers du poumon (27 000 cas) et colorectal (21 000 cas)
° Chez la femme, les trois cancers les plus fréquents sont le sein (52 500 cas), colorectal (19 000) et le cancer du poumon (10 000) – 146 500 décès en 2010.
°1ère cause de mortalité chez l’homme et 2ème chez la femme.

Source : La situation du cancer en France en 2010, Rapports et synthèses, INCa, 2010.

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg