Le power yoga brûleur de graisses

Publié le -
Le Power Yoga met en scène des postures de yoga traditionnel à des micro-mouvements de fitness réalisés au moins cent fois avant d’enchaîner un autre mouvement. Energique et dynamique, il est une expérience corporelle étonnante qui mérite le détour. Notamment pour ses résultats sculpturaux sur la silhouette !

100 micromouvements : la clé de la ligne

On connaissait le traditionnel Hatha-yoga, le yoga Bikram pratiqué dans une pièce surchauffée à 42° ou encore le yoga ashtanga, dynamique et physique. Quand nous avons entendu parlé du Power Yoga, intriguées, nous avons voulu en savoir plus. Surtout que les stars comme Madonna et Jennifer Lopez en sont de ferventes pratiquantes.
Nous avons donc pris rendez-vous au Spa Saint-James de l’Hôtel Clarion St-James & Albany* à Paris pour assister à l’un des cours proposés. Et notre surprise fut grande ! On s’attendait à une séance d’une heure plutôt pépère, basée sur le même schéma d’exercices que son cousin le yoga-Hatha. On pensait commencer par s’allonger et respirer lentement et calmement par le ventre pour s’apaiser, bailler et chasser le stress de la journée. Que nenni. Avec le Power Yoga, on débute tout de suite par un échauffement en dynamique. Debout, on étire tout le corps, on travaille le côté flexible de la colonne vertébrale. « On relâche les épaules, on se grandit, on inspire, on expire, on garde la verticalité du corps », insuffle Marie-Sophie Huard dès le début de son cours. Puis, on passe à la réalisation des fameux micromouvements au niveau des bras, du dos puis du haut du corps. Dans cette discipline, il est important d’intégrer le chiffre 100,  « le chiffre magique qui va sculpter votre corps », souligne la prof en souriant. Parce que si on croit qu’on va réaliser deux petits mouvements qui se battent en duel, on rêve ! Pour chaque posture, l’objectif est de travailler le muscle en profondeur et pour cela, il est essentiel de réaliser cent micromouvements, si possible sans s’arrêter.
Vient ensuite la salutation au soleil, réalisée en dynamique et rythmée par une respiration profonde par le nez, dite « ujjai », qui permet d’éliminer les toxines et de chauffer le corps de l’intérieur.
Comme tout enchaînement au yoga, il existe une logique dans la réalisation des mouvements. « On travaille le corps de la tête aux pieds et chaque mouvement qui précède prépare la suite de la séance. Vont être sollicités les groupes musculaires assez amples pour ensuite cibler les abdominaux, les fessiers, le travail des jambes. Bien sûr, il est possible d’adapter les postures, de les modifier, les rendre plus difficiles, les varier à l’infini. J’ai été formée aux Etats-Unis et c’est justement cette possibilité de variation que j’ai aimée dans mon apprentissage ». Attachant une grande importance au placement, Marie-Sophie Huard, minutieuse, n’hésite pas à corriger ses élèves lorsque la posture n’est pas exacte.
 

Brûleur de graisses

Le Power Yoga est rendu accessible à tout le monde, même aux personnes qui souffrent de problèmes de dos puisque chaque posture est adaptable. Il n’existe pas non plus cette forme de dévotion au maître, tout ce travail de chants et de prières que l’on peut retrouver dans d’autres formes de yoga. « Le Power Yoga est d’abord une expérience corporelle. Son but premier est de sculpter le corps. Evidemment, on retrouve les bienfaits du yoga traditionnel qui amène la concentration, une certaine maîtrise de son corps et donc de son esprit », précise notre interlocutrice.
Si on est sérieuse et qu’on s’adonne trois fois par semaine à sa pratique, il sera possible de perdre jusqu’à deux tailles entre 6 mois et 1 an ! Moins de trois séances et cela reste de l’entretien. Il va de soi qu’une alimentation variée et équilibrée devra être suivie en parallèle pour obtenir ces effets. Plus qu’une perte de poids, c’est tout le corps que l’on voit progressivement se transformer. Les formes sont sculptées et la silhouette plus tonique. « Les résultats sont assez impressionnants puisque, comme son nom l’indique, cette activité repose sur la puissance du corps », note Marie-Sophie Huard.
 

Une méthode unique

Une question que nous nous sommes posée : le Power Yoga a-t-il des ressemblances avec la méthode Pilates ? Réponse de la spécialiste : « Il reste très différent de la méthode Pilates qui est plutôt axée sur la posture et la réalisation, dans un premier temps, d’un travail sur les muscles du dos et des abdominaux pour ensuite renforcer le reste du corps. En Power Yoga, on travaille tout de suite sur l’ensemble du corps ».
 
La méthode est bien implantée dans certains pays européens tels que l’Angleterre ou encore la Suisse. Mais il reste du chemin à parcourir pour qu’elle s’impose en France où il n’existe pas de fédération. « Certains centres utilisent le terme Power Yoga pour désigner une discipline alors qu’il s’agit en fait de l’ashtanga », tient à préciser le professeur. À ne pas confondre, donc. De son côté, Marie-Sophie Huard compte bien développer cette discipline en créant, une école de formation qui initiera les professeurs à sa pratique et permettra de développer le Power Yoga à Paris, du moins dans un premier temps.
 

Mots clés : power yoga

Pour plus d'infos

*Cours de Power Yoga au Spa Saint-James de l’Hôtel Clarion Saint-James & Albany (Paris)
Prix : 25 € le cours collectif – 200 € les 10 cours collectifs
Tél. lecteurs : 01 44 58 43 77

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg