Les épreuves à traverser dans la vie d'un couple

Publié le -
mains couple marié

Compagnonnage ou mariage ?

Cette liberté a ses travers, notamment en terme de vulnérabilité. Ces alliances spontanées vont présenter des points de fragilité que les couples plus traditionnels parviennent à esquiver. Le point faible de ces cohabitations immédiates, c’est la mémoire. Ces couples qui vivent au présent sont en effet en manque d’histoires pour faire obstacle aux aléas de la vie quotidienne. Passé le cap d’une lune de miel essentiellement alimentée par des produits de consommation érotique, le “ménage” est très souvent rattrapé par… les tâches ménagères. Les couples mariés ont traversé en principe plusieurs étapes de préparation, ont subi un simulacre d’examen de passage, sont (en principe toujours) entourés d’un garde-fou familial qui fait office de caution auprès de la tribu, mais sont surtout prévenus que, par définition, ça ne va pas être drôle tous les jours… Le mariage instaure un climat de vigilance permanente que les unions libres récusent puisqu’elles sont précisément fondées sur le principe de l’invulnérabilité du désir. On sait ce qu’il advient d’une telle utopie : dès que l’aventure perd trop de goût, le moindre incident se mue en une blessure mortelle…Pour mettre un peu d’ordre dans toutes les formes actuelles de vie à deux, je propose que l’on définisse le couple à partir de deux critères : le sommeil et l’endurance.« Les problèmes dans la vie d’un couple, sont certes des menaces, mais sans eux la vie ne serait-elle pas trop lisse, insignifiante ? » Forment un couple deux personnes qui dorment ensemble de façon ininterrompue depuis plus de six mois. Point barre, comme disent les jeunes. Ces belles histoires d’adultères qui durent depuis des années, entrecoupées de brèves cohabitations estivales - lorsqu’on a pu enfin caser la famille - ne figurent qu’au chapitre des liaisons dangereuses. Ces mariages précipités ou sinistrés par une obligation d’éloignement nocturne des semaines, des mois durant, ne forment pas des couples, mais émargent au régime des communautés fiscales. Ces coups de foudre qui commencent à battre de l’aile au bout de trois ou quatre mois ne peuvent pas être répertoriés au catalogue des couples, mais à la liste des compagnonnages en CDD... Afin de mettre tout le monde dans le coup je dirais, pour clore ce catalogue, qu’en ce qui concerne la résistance aux aléas de l’existence, plus un couple passe du temps à dormir, mieux il leur résiste ! Car les épreuves ne manquent pas. 


 

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg