La Bretagne, d'île en île

Publié le -

Groix
Située à 14 km au large de Lorient, l’île Groix, douce, fragile et sauvage, sait protéger son identité ainsi que les 27 villages pittoresques cernés de falaises massives, de vallons verdoyants où se nichent fontaines secrètes, lavoirs, chapelles et sites mégalithiques. Ancien premier port thonier de France, le village arbore fièrement un thon et non un coq au sommet du clocher de l’église Saint-Tudy. Les richesses minéralogiques de l’île sont de renommée mondiale avec son univers de glaucophanes, grenats et schistes verts.

L’Île aux Moines
L’Île aux Moines est, à elle seule, un résumé du golfe du Morbihan avec ses plages, ses maisons basses de pêcheurs aux murs blancs, ses hautes demeures de capitaines en belles pierres de taille, ses lumières incomparables et ses jardinets plantés de mille senteurs et couleurs. On découvre ces paysages contrastés à pied ou à vélo en empruntant ses sentiers qui enjambent de mini collines, descendant dans de mini vallons ou traversent de mini bois.
 
Arz
Composée de huit îles ou îlots, l’île d’Arz se voit de loin, reconnaissable à la flèche élancée de son clocher. Plate et relativement sauvage, en considérant le strict territoire de l’île, elle atteint une superficie de 270 hectares (à marée haute et du double, dit-on, à marée basse !). Son relief est peu accentué : le point le plus haut ”culmine” à 19 mètres au bourg et le deuxième « sommet » se situe à Billihervé, appelé modestement, la « montagne »... qui atteint 13 mètres ! Cet endroit vous offrira toutefois un joli point de vue sur tout l’horizon.
 
Belle-Ile-en-Mer
C’est la plus vaste des îles du Ponant et l’une des plus hautes, s’élevant jusqu’à 71 mètres au-dessus de la mer. Tous les paysages sont ici réunis : champs fertiles, landes arides, falaises et côtes déchiquetées de la façade atlantique avec les fameuses aiguilles de Port Coton et l’étonnante grotte de l’Apothicairerie, plages de sable fin et doré face au continent. Sous la douceur de son climat, se côtoient figuiers, lauriers, mimosas, palmiers et camélias. Il faut une journée complète pour faire le tour de la bien nommée en véhicule motorisé. Le sentier côtier, exclusivement réservé aux piétons, est aménagé sur près de 100 km tout autour de l’île.

Hoëdic et Houat, indissociables
En arrivant sur Hoëdic, on aperçoit ses hautes falaises granitiques creusées de belles plages de sable fin ; les pointes rocheuses au nord de l’île ou encore les fortins qui se dressent sur la lande valent à eux seuls le détour. De jolies maisons blanches aux volets bleus agrémentent le bourg attrayant parsemé de rues étroites et fleuries. Le village se regroupe à l’aplomb du port de Saint-Gildas qui abrite une trentaine de bateaux de pêche aux couleurs éclatantes. Quant aux ruines qui délimitent la partie sud de la grande plage, ce sont celles du port qui ont été détruites en une seule nuit de l’hiver 1951 par une tempête d’une rare violence.
Comme sa sœur, Houat appartient à une ligne granitique quasiment immergée qui relie la presqu’île de Quiberon à celle de Croisic. Beaucoup plus plate que sa voisine, Hoëdic est très sablonneuse, rocheuse et lagunaire, cernée de récifs, réellement authentique. En empruntant ses sentiers à pied ou en vélo, vous remarquerez que sa végétation est remarquablement riche en espèces par rapport à sa faible superficie.

Mots clés : Voyage, Bretagne

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg