Manger en famille : déguster, échanger, partager

Publié le -
Autrefois, les repas étaient pris en famille, autour d’une table. Aujourd’hui, chaque membre de la famille vit à son rythme : petit déjeuner pris selon l’heure du lever de chacun, le repas du midi pris au self service, à la cantine ou au restaurant ; et le soir c’est selon l’ordre d’arrivée à la maison et les activités extra-professionnelles ou scolaires de chacun. Or, dans le cadre familial, le repas devrait être un moment de détente et de plaisir, de convivialité et de partage où chacun serait moins centré sur le fait de manger ou de ne pas manger que sur l’échange ayant lieu dans ce contexte.
Famille à table

À la maison

À table !
Selon l’âge de l’enfant et le rythme de la vie quotidienne, il est évident que les configurations seront différentes. Le plus souvent, les plus petits mangent avant ses parents. Mais par la suite, l’enfant peut rapidement manger avec vous. Mais, dans le cas où votre conjoint rentre tard par exemple, il est normal de faire manger l’enfant avant. Cela ne signifie pas pour autant qu’il ne faut pas être complètement à sa disposition pendant ce temps privilégié. En outre, vous pouvez l’autoriser de temps en temps à prendre part au repas des grands. Laissez-le grignoter un morceau au passage, racontez-lui des anecdotes ou évoquez la journée écoulée ou à venir. À défaut de pouvoir manger avec vous, il pourra assister au repas et participer à ce qui s’échange à ce moment pour éviter qu’il ne se sente exclu. Dans tous les cas, soyez compréhensif et ne lui imposez pas trop tôt ce qu’il ne pourrait pas supporter, à savoir un repas entier avec vous, sagement assis à table.
 
Devant la télé ?
Dans de nombreux foyers, les repas sont le plus souvent rythmés par les paroles du présentateur du journal télévisé et non par celles des individus en présence. Dans ce cadre, toute conversation est évidemment exclue : “Chut, je n’entends pas les informations”. Le repas perd ainsi une partie de sa fonction qui est de rassembler les membres de la famille dans une atmosphère chaleureuse et conviviale.


À l’extérieur

Le restaurant
Les sorties au restaurant sont sources de plaisir et de joie pour les enfants. D’autant qu’aujourd’hui, la plupart des restaurants proposent des menus enfant, composés des mets dont ils raffolent le plus, à savoir, des frites. Pourquoi pas, tant que celles-ci ne deviennent pas quotidiennes !
 
Le fast-food
Aller au fast-food est synonyme de fête pour les enfants. Chacun a son plateau, on mange avec les doigts, on boit avec une paille, on jette les assiettes et les verres en carton... Les principes éducatifs habituels disparaissent pour laisser la place à plus de liberté. De plus, les chaînes de restauration rapide ont tout prévu pour satisfaire le jeune public : menus enfant présentés dans des boîtes amusantes, cadeaux-surprises et gadgets, jeux divers (toboggan, piscine à balles...), animations avec des clowns, etc.
Le repas fast-food le plus courant est à base de viande hachée, de mayonnaise, de sauce tomate, de rondelles d’oignon et de cornichons, ou de feuilles de salade entre deux tranches de pain blanc, suivie d’un cornet de frites et d’un grand verre de soda. Bref, tout y est gras, mais c’est tellement bon !
Les sorties au fast-food sont donc inévitables mais, pour des raisons diététiques, il n’est bien sûr pas souhaitable de les systématiser.


Les repas de fête

En cette période de Noël, il est inutile de rappeler que les repas de famille sont une fête pour les enfants comme pour les adultes. Toutefois, petits et grands ne la vivent pas de la même façon. Manger est loin d’être le seul but pour les enfants ; les plats succulents pour les grands le sont rarement pour les plus jeunes. De toutes façons, eux préfèrent s’amuser ! En général, ils grignotent tellement à l’apéritif qu’ils n’ont plus faim pour se mettre ensuite à table. Mais ne vous inquiétez pas, ils réapparaîtront au moment du dessert pour lequel, bien sûr, ils auront retrouvé l’appétit ! Ce n’est pas grave, c’est la fête ! Bref, pour ce moment de l’apéritif où les enfants ont faim, préparez-leur des amuse-gueules variés. Proposez par exemple, des brochettes où se juxtaposent des dés de légumes crus et des petits morceaux de fromage variés, des mini-canapés au fromage, des petits-fours salés faits maison... Pour qu’ils fassent le plein d’énergie vous pouvez leur proposer des jus de fruits ou de légumes frais : du jus de poire mélangé à de la grenadine, du jus d’orange et du sirop de cassis ou du jus de tomate avec une pincée de sel de céleri... Vous pouvez également trouvé dans le commerce dans boissons amusantes et festives : du champagne sans alcool ou des jus de fruits enrichis en bulles et présentés comme une bouteille de champagne, ils remportent un grand succès.
Enfin, la magie de Noël est l’occasion de débrider les imaginations et de faire participer les enfants à l’organisation de la fête: par exemple, préparez ensemble les amuse-gueules, décorez les tables, choisissez des nappes et des serviettes dans une jolie harmonie de couleurs...
 
 

lire

À lire :

“Je cuisine comme un chef”, Bernard LOISEAU, Editions Albin Michel Jeunesse. Ce livre vous propose une multitude de recettes simples et savoureuses à réaliser avec votre enfant. Par exemple, pour un “Noël en chocolat”, vous pourriez préparer ensemble des truffes aux mille trésors !

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg