Alimentation anti-fatigue : Que mettre dans vos menus pour être en pleine forme ?

Publié le -
Minéraux
Dis-moi comment tu te nourris...
 
Se nourrir est parmi d'autres une nécessité vitale, ce qui peut bien rimer avec plaisir, mais moins plaisamment avec souffrir ! Alors quand vos habitudes alimentaires sont source de fatigue, il est temps de faire un examen de la situation.
 
Réduisez les aliments contenant des glucides raffinés
Ils font bondir votre taux de glycémie avant de le faire redescendre en flèche. Résultat : les fameux coups de pompe post-digestifs assortis d'une sensation de faim, même si vous avez absorbé un bon nombre de calories. Réservez donc les farines et pâtes blanches (pain, pâtisseries, préparations industrielles...) à des prises occasionnelles. D'ailleurs, vous vous apercevrez vite que vous ne perdrez rien en leur préférant des céréales complètes ou semi-complètes au goût plus prononcé, que vous assimilerez plus lentement et qui vous rassasieront.
 
Limitez le gras
Il est difficile à digérer et demande plus de "travail" au pancréas et à l'estomac lorsqu'il est consommé en quantité. Plus exactement, sachez distinguer le bon du mauvais car nous en avons de toute façon besoin : privilégiez les graisses polyinsaturées dont les oméga 3, et dédaignez les graisses saturées ou trans.
 
Buvez beaucoup... d'eau
En fonction de vos habitudes et de vos besoins, mais une moyenne d'un litre et demi par jour semble raisonnable. À répartir tout au long de la journée car votre fatigue peut provenir d'une légère déshydratation. Mais en matière de liquide, levez le pied sur le café et le thé.
 
Prenez 3 repas par jour
En respectant ce rythme vous rétablirez votre équilibre et mangerez de meilleur appétit - même en intercalant une ou deux collations dans la journée - surtout si vous prenez soin de bien choisir leur composition. « Manquer de fer provoque de l'anémie qui engendre entre autres un état de fatigue prononcé. »Votre santé est dans votre assiette, votre forme aussi, et c'est ici ce qui nous intéresse. Donc inutile de creuser une tranchée en faisant des allers-retours incessants entre chez vous et votre pharmacien pour dévaliser son rayon de vitamines et autres suppléments. Vous les trouverez facilement dans votre alimentation en revenant à des valeurs de base.
 
- Au petit déjeuner, misez sur les bons glucides, ceux qui se présentent sous forme complète : pain intégral ou au minimum complet, agrémenté pourquoi pas d'un peu de confiture (au fructose de préférence) et/ou de beurre en très fine couche sur une tartine ; céréales complètes ou muesli ; du lait ou un yaourt... à titre d'exemple. En tout cas, oubliez les produits raffinés qui laissent affamé au milieu de la matinée.
 
- Au déjeuner et au dîner, portez votre choix sur des protéines comme la viande (pas trop grasse) y compris - et surtout - la volaille, les œufs, ou encore le poisson le plus souvent possible. Les plus gras seront aussi vos amis, ne les boudez pas : sardine, saumon, thon, hareng, maquereau... ils offrent de grandes quantités d'acides gras essentiels dont votre organisme a besoin, de même que les fruits de mer.
D'ailleurs, ne bannissez pas la graisse de votre table, mais soyez sélective avec des huiles d'olive, de noix, ou de colza au goût plus neutre. Elles sont riches en vitamines en en antioxydants et ne vous feront que du bien si vous en usez quotidiennement avec parcimonie.
Faites aussi la part belle aux légumes verts : laitue, brocolis, courgettes, concombres, épinards... tous ! N'oubliez pas les féculents tels que les haricots, les lentilles, les pois chiches... ni le riz, les pâtes et la semoule complets, ou au minimum semi-complets.
 
 
Mots clés : fatigue, alimentation

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg