Pour retrouver votre équilibre : essayez le shiatsu !

Publié le -
Le shiatsu, vous connaissez ? Il s’agit d’une technique de massothérapie d'origine japonaise qui utilise le toucher pour ramener l’équilibre dans le corps et ainsi promouvoir la santé. Inspiré de la médecine traditionnelle chinoise, il vise à rétablir la circulation de l'énergie vitale, le Qi, dans les zones du corps là où elle est soit en manque, soit en excès. Cousine de l’acupuncture, cette technique japonaise libère des stress de la vie par simple pression des doigts. « Shi » signifie « doigts », « atsu », pression. C’est en effet avec ses doigts, et particulièrement avec ses pouces, que le praticien effectue des pressions – plus ou moins appuyées et plus ou moins longues – tout le long des méridiens, canaux invisibles dans lesquels circule l’énergie. En Europe, le massage shiatsu figure parmi les techniques de massage les plus populaires. Il constitue une branche du massage asiatique au même titre que la réflexologie.
femme pratique Shiatsu

Ses origines
 
C’est un Japonais, Tokujiro Namikoshi qui est à l’origine, au début du XXe siècle, de la création du shiatsu moderne tel que nous le pratiquons. Sa technique a commencé à prendre forme lorsqu’il n’avait que 7 ans et qu'il tentait de soulager les malaises de sa mère souffrant de polyarthrite rhumatoïde. Il a alors constaté qu'elle se sentait mieux lorsqu'il usait de pression avec ses pouces au lieu d'effleurement et de massage. Ses maux ont finalement disparu et elle a vécu en très bonne santé jusqu'à l'âge de 88 ans. Pour rendre le shiatsu plus accessible au mode de pensée occidental, Namikoshi choisit de mettre l’accent sur la physiologie et l'anatomie et de délaisser la fonction des méridiens (cf. encadré).
Quelques années plus tard,  un autre Japonais, Shizuto Masunaga, diplômé de psychologie clinique réintroduisit les principes de base de la Médecine traditionnelle chinoise. Son innovation majeure aura été, partant des textes anciens, de redécouvrir, au travers de son expérience clinique, le parcours de chacun des douze méridiens dans l'intégralité du corps et d'étendre à l'intégralité de ces parcours la pratique du Shiatsu, afin d'en parfaire la technique et d'en accroître l'efficacité.
 
On retrouve donc aujourd’hui 2 écoles de pensée principale : le Shiatsu de Namikoshi Sensei où le praticien n’utilise incidemment que ses doigts et ses paumes, et le Zen-Shiatsu de Shizuto Masunaga Sensei, plus basé sur la médecine chinoise. En 1955, le ministère japonais de la Santé a reconnu officiellement le shiatsu comme médecine à part entière. En mai 1997, l’Union européenne le mentionnait comme l’une des 8 méthodes de médecine complémentaire reconnues dans ses 15 États membres.
 

La théorie
 
Le massage shiatsu prend racine dans médecine traditionnelle chinoise.« Le shiatsu utilise le toucher pour ramener l’équilibre dans le corps et ainsi promouvoir la santé. » À l'origine, il a été conçu pour traiter tous les problèmes de dysfonctionnement de l'organisme par l'intermédiaire des pressions au niveau des points d'acupuncture. La méthode a été adaptée par les Japonais d'où son nom shiatsu signifiant littéralement « pression avec les doigts ». Le shiatsu envisage la santé de l'être humain dans sa globalité : physique, psychique et mentale. Il se base sur la théorie du Yin et du Yang, les 2 pôles de l'énergie, qui sont à la fois opposés et complémentaires. Selon la médecine chinoise, ces 2 pôles, reliés aux Cinq éléments (Bois, Feu, Terre, Métal, Eau), animent et préservent toute forme de vie dans l'Univers. Ces éléments correspondent à des mouvements globaux observables autant dans la nature elle-même qu’à l’intérieur de l’écosystème qu’est l’organisme humain. Ceux-ci correspondent à des organes précis du corps humain (ex. : le feu – le cœur), à des émotions (ex. : l’Eau – la peur), à notre environnement (ex. : le Bois – le printemps). Ces principes de la philosophie chinoise vont nous amener maintenant à mieux comprendre l’application du shiatsu.


À l’origine, la médecine chinoise
Selonelle, l’énergie circule dans le corps le long de trajets énergétiques appelés méridiens ou vaisseaux. Ils sont au nombre de  douze pour les méridiens principaux dits réguliers. Chacun d’eux tire son nom de l’organe ou de la fonction qu’il relie au courant de l’énergie vitale. Il y a des méridiens Yin ascendants et des méridiens Yang descendants. Les points d'acupuncture constituent la porte d'entrée permettant d'accéder à l'Énergie de ces Méridiens.

 

Mots clés : massage, shiatsu

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg