Les sites de rencontres : Avantages ? Dangers ?...

Publié le -
Depuis plus de 10 ans, les sites de rencontre en linge se multiplient. Mari, femme, amant, maîtresse, ami ou amie… Internet est devenu un moyen comme un autre de se rencontrer. Dans cette explosion mondiale de ce phénomène de société, la France n’est pas en reste. On y dénombre quelque 2000 sites et un Français sur 5 y serait inscrit. Sans compter les sites communautaires (Facebook en premier), formidables outils de drague en ligne, notamment pour les plus jeunes. La liste est aussi longue que la demande est fournie. Les sites sont utilisés sans complexe pour trouver l’âme sœur ou pour un rencontre d’un soir car la love machine Internet ne conduit pas forcément au mariage. Et si la majorité des hommes cherchent une relation "sans prise de tête", c’est de plus en plus le cas pour un grand nombre de femmes.
Sites de rencontres

Quels sont les avantages ?
 
Pionnière ans les années 90, la série « Sex & the city » a contribué à casser un certain nombre de clichés sexuels sur les femmes. Elle a montré, notamment à quel point les filles des femmes de la génération 68 adoraient parler sexe entre elles avec les mots les plus crus ; comment, tout comme les hommes, elles privilégiaient le cocktail séduction et statut social dans leur chasse aux partenaires.  Une série aussi culte que hot marquée par les répliques de la tonique et frénétique Samantha : « Je ne crois ni au parti républicain, ni au parti démocrate. Je ne crois qu’aux parties génitales. »
 
Revendiquer le sexe sans sentiment et assumer l’infidélité a cessé d’être l’apanage des hommes. De plus en plus de sites mettent en avant cette image de la femme amazone, sûre d’elle-même. Les mecs s’affichent, les filles choisissent affirme le site mecacroquer.com qui n’hésite pas à revendiquer rien moins que le « Girl Power ». Il se base sur le vieux principe du quart d’heure américain pour proposer
 
Et pourtant, un grand nombre d’entre elles continuent de chercher le Prince Charmant. Pas facile de concilier ces deux aspects quand une femme sur 4 continue de penser qu’il faut s’aimer pour faire l’amour. On est encore loin de la parité dans ce domaine. « Si cunnilingus et fellation font désormais partie de leur vocabulaire, leurs besoins fondamentaux – aimer et être aimée sur la durée pour se sentir en sécurité – n’ont pas changé » -  explique une gynécologue sexologue.
Témoins de l’évolution des mœurs, ces sites proposant surtout des « plans cul » ont les honneurs de la presse féminine où ils sont étudiés et testés (parfois). « 1 femme sur 4 continue de penser qu’il faut s’aimer pour faire l’amour. »Pour la plupart de ses adeptes, face à la solitude des villes ou au manque de temps, Internet est un excellent moyen de se rencontrer rapidement, de sortir de son milieu ou d’aller vers l’autre pour les plus timides.
 
Représentatif des besoins de jeunes femmes d’aujourd’hui, Adopteunmec est devenu le site de rencontres leader pour les 18-24 ans sans faire de pub. Il s’adresse aux décomplexées, entre­prenantes, qui assument leur désir sans vouloir pour autant être cataloguées comme des “salopes” en prenant le parti pris d’inverser une bonne fois pour toutes les codes de séduction : c’est la femme qui fait le premier pas. « Au supermarché des rencontres, les femmes font de bonnes affaires » lit-on sur la home page. À prendre au second degré car le site manie l’humour de façon corrosive et caustique. L’homme a bien sûr la possibilité de lui envoyer un “charme”, mais il ne peut la contacter si elle ne se montre pas intéressée. À noter que 90% des filles cochent la case « bisounours » qui permet de savoir si elles souhaitent l’amour en CDI. Toutefois, on conseille aux fleurs bleues de s’abstenir.
 

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg