Ferme et tonique avec la savate boxe française

Publié le -
boxe

Entretien avec Laurence B., qui pratique la boxe française depuis 5 ans.
 
« La boxe française est un excellent sport de self-défense »
 
Savoir Maigrir : Que vous a apporté la boxe, tant sur le plan mental que physique ?
Laurence B. :
Sur le plan mental, j’ai acquis beaucoup plus de confiance en moi, de courage et de tranquillité face à des évènements ou des conflits qui auraient pu m’inquiéter précédemment. La boxe française permet de garder en toute circonstance une vue objective des éléments extérieurs et son sang froid, notamment quand on assiste à une bagarre ou quand des gens sont agressifs à votre égard.
Sur un plan physique, j’ai essentiellement acquis de l’endurance ainsi qu’une musculature plus fine, avec un allongement des muscles.
 
S.M : Avez-vous ressenti les effets rapidement ?
L.B :
Oui, surtout sur le plan de l’assouplissement grâce aux exercices, mais il faut compter une bonne année avant de ressentir des effets très positifs.
 
S.M : A quel rythme vous entraînez-vous ?
L.B :
Au rythme d’une heure trois fois par semaine.
 
S.M : Pensez-vous que la boxe française soit accessible aux femmes ?
L.B : Tout
à fait, puisque la boxe française se pratique plus en touches, comme en escrime. La victoire ne consiste donc pas à rechercher le K.O., contrairement à la boxe anglaise, mais plus à acquérir la perfection du geste et la précision des coups. Ces derniers n’étant pas portés, on ne risque pas de se faire mal. N’importe quelle femme peut donc pratiquer la boxe française à partir du moment où elle est un peu sportive à la base. C’est un sport qui demande beaucoup d’abnégation et une grande continuité dans l’effort. On ne peut donc pas le pratiquer en dilettante.
 
S.M : La pratique de la boxe française permet-elle de pouvoir mieux se défendre ?
L.B :
On ne porte pas vraiment les coups mais dans une situation critique, il est possible de pouvoir se défendre. Il s’agit d’un excellent sport de self-défense pour les femmes.
 
S.M : Existe-t-il des gestes de boxe que l’on peut effectuer tous les jours et soi-même ?
L.B :
Après avoir été encadré pendant bon nombre de séances par un professeur, on peut continuer à pratiquer chez soi. La base de la boxe française est constituée d’étirements, afin de travailler la souplesse. Il est tout à fait possible de s’entraîner à la maison en faisant des écarts frontaux, latéraux, travailler les abdominaux, les épaules et continuer le footing qui permet de préserver l’endurance.


La sécurité avant tout…
Avec les conseils d’Isabelle Gaignon
« Il ne faut pas utiliser un sac de frappe seul, surtout si la personne n’a pas un certain niveau de pratique et de condition physique. Mes débutantes tapent dans des sacs de frappe qui sont très légers, pour éviter tout risque de traumatisme ou de se faire mal. Au départ, elles ne frappent que 5 minutes mais à la fin de la saison elles sont capables de suivre une séance de 50 minutes très intensive. Tout est progressif car la sécurité est primordiale. Le bilan de santé au début de la saison permet de doser chaque exercice. Bien sûr, pouvoir ensuite utiliser des accessoires comme le sac, le ring ou la corde est un objectif qui attire les gens car ces derniers peuvent se défouler tout en se faisant plaisir, avec la sécurité en plus, et toujours en musique ! »

 

Mots clés : sport, boxe

Pour plus d'infos :

Fédération française de savate boxe française et disciplines associées
49 rue du Faubourg Poissonnière
75009 Paris
Tél. : 01 53 24 60 60

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg