Le stretching actif pour s'assouplir et se détendre

Publié le -
Véritable technique d’étirement musculaire, le stretching actif va vous aider à vous relaxer tout en vous donnant de l’énergie. Objectifs ? Tonifier vos muscles, adopter de meilleures postures et retarder le vieillissement de vos tissus. Une bonne façon de prévenir voire de guérir certains maux au quotidien. Détente avec les conseils de Mylène Schenk, maître d’éducation physique et physiothérapeute diplômée.

Qu’attendez-vous pour vous mettre au stretching actif ? Les dernières recherches cliniques ont démontré qu’il fallait avoir descontractions musculaires principalement sur le muscle antagoniste  et aux alentours pour avoir un stretching avec un étirement efficace sur le muscle visé.
« Le stretching actif est une gymnastique active, qui vise essentiellement à redonner de la longueur aux muscles afin de maintenir la mobilité de notre corps, voire de l’augmenter, indique dans son livre Mylène Schenk. L’amplitude gestuelle utilisée quotidiennement devient aisée et harmonieuse ». L’idée est ainsi de développer votre bien-être dans toutes vos positions.
Jusque-là, vous connaissiez le stretching passif qui consistait à vous laisser aller dans une position donnée. Vous tiriez un peu sur vos muscles pendant que les secondes s’écoulaient. Or, le stretching actif est tout autre. Il s’agit plutôt d’une technique active. « Ce n’est pas quelqu’un qui vous pousse dans une position où, sous l’effet de l’apesanteur, le poids de votre tronc appuie sur vos jambes et vous fait tirer un muscle. Avec le stretching actif, il vous appartient de contrôler vos contractions et décontractions (relâchements) musculaires pour avoir un étirement plus important sur le muscle agoniste », précise notre spécialiste créatrice du concept S.A.F.E (Sécurité, Adaptation, Fonctionnalité, Equilibre) et qui enseigne ces règles pour les formations aux Universités de Genève et Lausanne.
 

La maîtrise du mouvement

À la base de ce schéma novateur en matière de stretching ? Des étirements musculaires qui associent le concept d’autoagrandissement et ses alignements corrects. « Le stretching actif permet de lutter contre la rigidité des tissus et il tonifie le galbe de l’ensemble des muscles. »« Vous devez essayer d’obtenir une ligne correcte. Autrement dit maintenir une fixation des segments du corps (des membres) par rapport à votre tronc, détaille notre intervenante. Et qui dit fixation, dit contraction isométique. C’est-à-dire des contractions statiques qui fixent un point par rapport à un autre pour avoir une efficacité sur l’étirement ».

Pour cela, faites une séance d’une durée de 30 à 60 minutes. Sachant que vous pouvez diviser ce temps en plusieurs parties à répartir dans la journée. Vous pouvez également vous concentrer sur un seul groupe musculaire et y consacrer seulement quelques minutes par séance. Pratiquez plutôt les exercices en deuxième partie de journée afin d’avoir une sensation d’étirement plus agréable. Comptez un temps moyen de 20 à 30 secondes dans une position. Répétez la même démarche sur le muscle visé trois fois alternativement avec le muscle de l’autre côté. Une bonne façon d’obtenir vos premiers résultats et de vous sentir mieux. Le tout à condition de vous y mettre à une fréquence moyenne de trois séances par semaine. C’est en tout cas ce que recommande Mylène Schenk.
Si vous avez un mode de vie plutôt sédentaire, le stretching actif va vous permettre de tonifier le galbe de l’ensemble de vos muscles, et de lutter contre « la rigidité, le raidissement et la sénescence de vos tissus ». Un bon moyen de les régénérer en profondeur.  

 

Mots clés : Sport, stretching

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg