Sereine et détendue avec le watsu

Publié le -
Et si vous appreniez à vous détendre grâce à l’eau ? Le watsu est une activité qui repose sur la relaxation en milieu aquatique. L’idée ? Se laisser aller pour évacuer le stress et les tensions du quotidien. À essayer sans hésiter. Allez, jetez-vous à l’eau !

Aller et venir au fil de l’eau pour se relaxer : en voilà une bonne idée ! C’est en tout cas ce que propose le watsu (contraction de water-shiatsu), une activité aquatique généralement pratiquée en thalassothérapie avec un kinésithérapeute ou un ostéopathe qui vous guide pendant toute la séance.
Cette technique de relaxation en immersion aide à détendre le corps et l’esprit. " L’un de ses principes, explique Damien Bernard, ostéopathe qui pratique le Watsu au Relais Thalasso Ile de Ré, c’est d’obtenir la relaxation profonde d’un sujet consentant et confiant en utilisant la portance de l’eau. Une séance de watsu est programmée sur une séquence de 30 minutes, dure effectivement 20 minutes et peut être accompagnée de quelques minutes dans le hammam.
 

Un soin américain

Cette technique américaine inventée par Harold Dull est en fait apparue dans les années 60 / 70 en Californie pendant la période dite " hippie " (libération du corps et de l’esprit…). Elle se traduit par une sorte de chorégraphie aquatique avec un protocole fait de gestes précis où seul le " thérapeute " qui a reçu cet enseignement est actif. " La personne qui reçoit ce soin doit être absolument passive, comparable à une algue qui n’anticipe pas le mouvement d’une vague, mais ne fait que suivre les mouvements que l’eau lui imprime, par exemple. Faire une séance avec quelqu’un qui ne saurait pas appliquer la technique ne reviendrait pas à faire du watsu, prévient notre intervenant. Ce serait alors se détendre dans l’eau avec de la musique dans les oreilles.
Quant à faire du watsu tout seul, cela n’a plus aucun intérêt. Puisque qu’on perd tout le côté de mobilisation du soin ainsi que son aspect détente ".
 

Le déroulement de la séance

Première étape. Vous pénétrez progressivement dans l’eau calme d’une piscine peu profonde (environ 1 mètre, voire plus, en moyenne) à température immédiatement agréable (minimum 32-34 degrés) et généralement dédiée au soin (et non collective à cause des bruits extérieurs qui risquent de parasiter la séance).« Légèreté, détente, confiance : le watsu procure une sensation du corps jusqu’alors jamais ressentie » Le praticien vous attend et vous accueille en vous installant contre l’une des parois. Sur place, il vous raconte le déroulement de la séance et vérifie que vous êtes bien en confiance dans l’eau. Ce spécialiste du watsu s’assure également que vous n’avez pas de limitations articulaires (ou d’amplitude chez des personnes ayant subi des chirurgies au niveau du rachis ou porté du matériel prothétique au niveau des hanches et des genoux) ni de troubles physiques (personnes épileptiques ou susceptibles d’avoir une crise de tétanie ou encore des troubles psychologiques) gênants pour la séance. Il veille enfin à savoir si vous supportez (ou non) le contact de l’eau dans les oreilles. Une condition indispensable à la pratique du watsu. Le praticien prend un moment pour vous faire tester en position accroupie la portance de l’eau et sa relation avec la respiration. Puis, il vous incite à vous étendre sur l’eau tout en vous maintenant sous la nuque et les genoux. Vous êtes ainsi libre de commencer à vous laisser aller dans l’eau. " Il faut se laisser faire ", rappelle Damien Bernard. Progressivement, la pesanteur s’annule. Les bruits extérieurs disparaissent dès que vos oreilles pénètrent dans l’eau. Vos yeux se ferment. Et vos muscles commencent à se relâcher au sein de ce milieu douillet. " Le praticien va lentement déplacer votre corps passif dans le bassin. Le glissement léger de cette eau provoque une douce anesthésie de la peau. La conscience de l’environnement disparaît et l’esprit s’apaise, relate notre ostéopathe. D’autre part, l’apesanteur que l’eau provoque, le fait d’avoir les yeux fermés et les oreilles immergées elles aussi, favorisent une forme d’isolement sensoriel presque complet qui contribue beaucoup au côté très relaxant de la méthode. Faire un watsu avec les oreilles hors de l’eau pour ne pas que cette dernière entre à l’intérieur serait très compliqué pour le praticien et désagréable pour la personne qui reçoit le soin. Il est donc nécessaire d’avoir les oreilles hors de l’eau. D’autant plus que la piscine est insonorisée ".

 
 

Tarif de ce soin proposé à la carte en thalasso : 50 €.

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg