Des jambes belles et nettes avec l'épilation à l'orientale

Publié le -
Aisselles, maillot, cuisses, jambes… vous voulez en finir avec vos poils rebelles ? Profitez de l’été pour lancer votre opération épilation à l’orientale, la plus ancienne et efficace des techniques. Nous l’avons testée pour vous en instituts. Au final, des résultats impeccables pour une peau belle et saine !
femme jambe douce

Bienvenue à La Sultane de Saba et au Hamman Medina Center, deux instituts sur Paris pour une épilation à l’orientale la plus ancestrale qui soit. Une fois entrée dans le premier institut, vos sens plongent dans un décor typiquement oriental mêlé d’encens et de lumières légèrement tamisées. De petites pièces qui constituent les cabines des esthéticiennes avec des meubles probablement en bambou confèrent un charme certain à ce cadre déjà si intimiste. Même impression pour le second institut où le décor est mis en valeur par des mosaïques. De petites cabines sont également réservées aux clientes pour une séance d’épilation menée dans la plus grande tradition. Les esthéticiennes sont au petit soin pour vous mettre en confiance. Vous n’avez plus qu’à vous laisser faire. Seule condition : laisser ses poils pousser environ un mois avant de venir pour les avoir longs le jour de l’épilation. " Et unique précaution à prendre, conseille Samia Mouterfi, esthéticienne au Hammam Medina Center : pour que la cire épile encore mieux, il n’est pas nécessaire de mettre de la crème hydratante avant la séance " Première étape : cette professionnelle de la beauté vous présente la cire orientale qui ressemble au caramel dont on se sert à la maison. Avec sa jolie texture dorée légèrement mielleuse, on n’en mangerait presque ! La veille de la séance, l’esthéticienne a longuement préparé son mélange constitué à partir d’eau, de sucre et de citron, ingrédients qu’on laisse bouillir et mijoter dans une marmite avant de laisser reposer l’espèce de pâte caramélisée obtenue. Et ce, toute la nuit dans un endroit sec. A l’arrivée dans la cabine, cette cire orientale des plus gourmandes est déjà en train de chauffer sous des bougies ou au micro-ondes pour la rendre plus tiède et, par conséquent, plus molle. C’est alors que l’esthéticienne se lave les mains avant de saisir la cire encore dure dans ses doigts, de la mouiller un peu sous l’eau tiède ou froide et de commencer à la manipuler pour la rendre plus molle. Elle prend le temps de la mettre en boule comme une pâte à modeler. Un vrai jeu d’enfants ! Cette professionnelle de la beauté se met alors à la travailler et à la malaxer devant vous dans tous les sens jusqu’à temps qu’elle devienne un peu collante. Selon l’institut où vous allez, elle dépose un peu de talc sur les parties à épiler pour éviter que votre peau ne transpire et que la cire ne colle trop. " L’objectif est de protéger les peaux fragiles et sensibles, précise Derya Yucel, esthéticienne à La Sultane de Saba. Une telle précaution a aussi pour avantage de bien redresser et accentuer les poils ". Histoire de ne pas vous faire mal et crier de douleur ! Evidemment, entre les aisselles, le maillot, les cuisses et les jambes, chaque zone est traitée une par une avec, selon sa fragilité, l’application de petites ou grandes bandes. Vous n’êtes pas là pour subir une séance de torture tout azimut sur l’ensemble du corps. Puis, l’esthéticienne étend cette pâte devenue molle et réchauffée en la roulant sous ses doigts sur la zone choisie en de plus ou moins grandes bandes. Elle applique une couche en une seule fois et la retire minutieusement par petites galettes en gestes réguliers. " J’applique, j’appuie légèrement et l’arrache, pour ne pas que la cire reste collée, répète Samia Mouterfi, notre spécialiste. Après il faut vraiment avoir le coup de main,  ". Résultats ? Vous avez l’effet d’un massage avec de légères sensations de tiraillements et de picotements en plus. Notre professionnelle de la beauté s’attache à décoller chaque petit pan de cire avec une extrême précaution et spécificité dans sa technique. Débutantes s’abstenir ! Car du coup, ses gestes sont brefs et précis. Le fait d’arracher progressivement la bande devient très court et succinct et votre peau s’habitue à la sensation. À la fin, vous ne sentez même plus rien. C’est quasiment indolore. Âme sensible, vous pouvez donc venir vous y coller.
 

 

Mots clés : Épilation

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg