Elizabeth Teissier, « L'astrologie m'a appris l'humilité »

Publié le -
Capricorne Ascendant Sagittaire, Elizabeth Teissier, la plus célèbre astrologue d’Europe, vient de sortir son HOROSCOPE 2006 chez XO Editions et TV Magazine. Amour, famille, amitié, santé, travail… elle dit tout sur les influences des astres sur vous et vos proches. Rencontre avec une femme de renom pleine de force et d’optimisme sur la vie.

Savoir Maigrir : Vous êtes agrégative de grammaire et titulaire d’un doctorat de sociologie. Pourquoi avoir changé de voie pour l’astrologie ?
Elizabeth Teissier : L’astrologie m’a séduite alors que je m’étais préparée à enseigner. Le doctorat en socio n’est venu que plus tard, quand j’ai voulu comprendre l’attitude paradoxale que nous avons tous face à cette connaissance multimillénaire. Il est vrai que l’astrologie m’a fascinée par ses ressources - la connaissance de soi et de notre destin. Elle m’a appris l’humilité. C’est passionnant, car on peut être au pinacle de sa vie à un certain moment, au summum de son existence ou, à l’inverse, au coeur d’une profonde déprime, et on peut voir que ça ne va pas durer. On peut voir quand les choses vont s’inverser. Et en cela, l’astro n’a pas sa pareille dans les connaissances humaines basées sur une donnée objective (le parcours des astres dans le ciel, les rythmes cosmiques). Je reçois beaucoup de courriers de personnes qui m’écrivent : « je suis au fond du trou » ; « j’ai un enfant malade » ; « je n’ai plus de travail »… On analyse à quoi le problème correspond dans leur thème. On peut alors chercher quand il va y avoir un transit positif de Pluton ou d’Uranus pour infléchir leur parcours et apporter des opportunités positives avec épanouissement, succès et argent. La personne va alors complètement sortir de son marasme. Ce qui la surprend toujours. Parce que quand on est au fond du trou, on n’y croit pas du tout. J’ai d’ailleurs rédigé ma thèse de sociologie sur un sujet d’astrologie dont le titre était : « L’homme d’aujourd’hui et les astres, fascination et rejet ». Cette ambivalence qui correspond à un phénomène de société m’interpelle depuis trente ans que je pratique cet art et que je la défends en Europe et ailleurs dans le monde. Ce phénomène de société est très complexe. Il marque à la fois l’attitude des gens et de notre société par rapport à l’astrologie, il se reflète donc aussi dans la presse.« Je crois à la réincarnation, au karma, ce bagage, positif et négatif, que l’on peut d’ailleurs décrypter dans le ciel natal. Il faut en prendre pleinement conscience en vue de s’améliorer et d’atteindre ainsi la perfection de l’âme à travers les existences successives » Parce que l’astrologie est en dehors de la pensée unique et qu’elle n’est pas enseignée depuis 180 ans en France. Voilà une raison essentielle : l’ignorance, qui produit le mépris et le rejet, alors que la fascination subsiste : on veut savoir !
Je suis une droguée de l’astrologie. Mais je ne veux plus servir de punching-ball à mes détracteurs fanatiquement rationalistes, qui ignorent tout de ce qu’ils rejettent, sous prétexte que j’en suis une figure emblématique. Parce que je m’y suis illustrée et que j’ai eu la chance de véhiculer et de remettre au goût du jour l’astrologie depuis 30 ans. C’est pour moi avant tout une vraie passion ! Je suis en train d’essayer politiquement d’obtenir un décret qui puisse faire la différence entre le bon grain et l’ivraie. Car je trouve qu’il y a des arnaques hallucinantes. Des aigrefins noient le poisson en se faisant passer pour des astrologues, mélangeant une pseudo - voyance avec l’astro la plupart du temps et exploitant l’angoisse des gens. On m’écrit beaucoup dans ce sens et je reçois, moi aussi, comme tout le monde, des mailings d’individus qui s’arrogent le titre d’astrologue alors qu’ils ne savent pas grand-chose, voire rien du tout. Ce sont souvent des escrocs qui multiplient les abus. 

S.M. : Justement, comment repérer les charlatans dans l’astrologie ? 
E.T. : Il y a des horoscopes collectifs qui ne valent pas tripette. Par exemple, un horoscope global sur un signe ne me paraît pas crédible, car les influx des planètes ne touchent jamais un signe entier et ne concernent que certaines plages dudit signe, souvent pas même un décan entier ! De même, un horoscope quotidien me semble très difficile. Parce qu’entre deux jours qui se suivent, il n’y a vraiment que la lune qui bouge. Comme elle parcourt le tiers d’un signe en une journée, c’est seulement au bout de trois jours et demi qu’elle va changer de signe. Si on traite un horoscope globalement par signe, on est donc théoriquement obligé de dire la même chose pendant deux ou trois jours. Le fait de généraliser, de remplir l’espace en brodant n’est pas sérieux.

En toute intimité

Endroits qu’elle aime le plus : il y en a deux : le bord de mer et le sommet d’une montagne (après tout je suis un Capricorne !).
Personnes qu’elle admire : il y en a plein. Ce sont des êtres qui ont apporté quelque chose à l’humanité : Sœur Teresa ; J. Kepler, astrologue et astronome, né un 6 janvier comme moi ! ; Jeanne  d’Arc (idem !) ; Saddate, Martin Luther King ; Gandhi ; Abraham Lincoln ; Marie Curie ; Louise Weiss ; Marc Aurèle ; Spinoza ; Jung ; Einstein…
Loisirs : musique, promenade, nature, yoga, lecture, imaginer romans et nouvelles.
Parfum : il change suivant l’humeur et la saison : Shalimar (Guerlain), Beyond paradise (Estée Lauder), 24, Faubourg (Hermès), Must  (Cartier), Bal à Versailles (Jean Deprez), Opium (Yves Saint Laurent)…
Geste beauté du matin : une émulsion hydratante, car j’ai la peau sèche (Benefiance de Shisheido ou Issima, Super Aquasérum de Guerlain…).
Astuce nutrition : je bois du thé vert ou des tisanes de prêle pour me détoxiquer, je prends de la vitamine C, E, du magnésium, du ghinko pour la mémoire, des oméga 3, de la DHEA (de temps en temps)…
Livre de chevet : ça change. Mais je garde en permanence Les Maximes de La Rochefoucauld, la Bagavat Gita, le Tao Tö King (livre de la Voie et de la Vertu), la Bible, Siddharta de Hermann Hesse et les œuvres complètes de Reiser.
Film culte : Mort à Venise de Visconti.
Définition du bonheur : être en pleine harmonie avec soi et avec le monde, savoir heureux ceux que j’aime.
Péché mignon : la gourmandise, hélas ! 

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg