Le Feng Shui : Des couleurs dans sa maison pour être bien dans son corps

Publié le -
Véritable art de vivre, le Feng Shui associe deux mots empruntés à Dame Nature : le vent (Feng) et l’eau (Shui). Son secret ? L’Harmonie afin de réaliser l’unité avec tout ce qui vous entoure. L’énergie qu’elle véhicule est aussi essentielle pour les personnes en surpoids. Initiation avec Françoise Larvaron, praticien en Feng Shui.
©FREDERIC LEVEUGLE/RIZZOLI

" De tout temps, l’homme, qu’il soit chinois ou occidental, a été influencé par le climat, par l’orientation qu’il donne à son habitat, par les perturbations cosmiques et telluriques (au niveau de l’espace), raconte Françoise Larvaron dans son livre intitulé Le Feng Shui aux Editions Dangles. Pratiquer le Feng Shui, c’est aménager son environnement de façon à optimiser la circulation de l’énergie cosmique et tellurique pour améliorer sa qualité de vie. Le terme " qualité de vie " englobe tout ce qui peut rendre la vie humaine plus agréable, que ce soit la santé, le bien-être, le succès, la richesse, la notoriété, la prospérité, l’amour, l’amitié ou les satisfactions morales ".
 

Une discipline venue du taoisme

D’après notre spécialiste, le Feng Shui est une discipline qui nous relie à la terre et au ciel. " Ce n’est pas une superstition mais une règle fondée sur des principes essentiels de traditions et de rituels : c’est la philosophie taoïste. Celle-ci est peu conforme à la pensée scientifique contemporaine car elle est composée d’un ensemble de symbolismes et de mythes poétiques inaccessibles pour un esprit rationnel ". Tout comme le taoïsme, le Feng Shui est donc une philosophie de vie. D’après notre intervenante, on peut comparer cette discipline à l’acupuncture. On équilibre certains points d’une maison en vue d’une certaine harmonie comme on va rééquilibrer certains points du corps. Dans ces conditions, quand y avoir recours ? " Je pense qu’on sent quand on n’est pas bien chez soi, quand on a des problèmes, quels qu’ils soient (familiaux…) ", répond Françoise Larvaron. Si vous êtes en surpoids, vous avez parfois tendance à vous laisser aller et à vous replier sur vous-même. Non seulement, vous n’avez pas le moral, mais en plus vous êtes obsédée par les régimes. Pourtant, vous avez décidé de vous tourner vers le Feng Shui pour remettre de l’ordre dans votre maison et vous sentir mieux dans votre peau. Concernant le choix des couleurs et de la disposition du mobilier, vous avez besoin d’astuces. Et cela tombe plutôt bien. Car le Feng Shui consiste à ne pas s’encombrer. Il s’agit d’abord de nettoyer votre maison. " J’ai remarqué par expérience que les personnes qui sont en surpoids ont tendance à tout entasser. Comme sur le plan physique, elles gardent tout, constate notre spécialiste. Il y donc un surplus partout. Et plus on amasse, plus cela charge. Le point commun à toutes ces personnes ? Elles sont souvent de l’élément terre. Parce qu’elles sont attachées à la terre, donc aux choses, objets, souvenirs et au passé. Et elles peinent à s’en débarrasser. Car elles sont reliées à tout ce qui les entoure ". Utiliser le Feng Shui dans ces conditions dépasse le simple fait de changer les meubles de place. " Il faut que ces personnes donnent, jettent, liquident tout le surplus autour d’elles et qu’elles n’accumulent plus par peur de manquer ", conseille notre intervenante.


Les étapes à suivre ? Dans une maison, il y a neuf secteurs. " Pour ma part, je travaille avec la boussole, donc avec des orientations. Mais pour une personne en surcharge, il y a deux secteurs terre qu’il faut bien cibler : ce sont le sud-ouest et le nord-est de couleur terre ", indique notre praticienne en Feng Shui. Ces derniers sont en rapport. Puisque le nord-est est la relation avec soi. La personne en surpoids ne se regarde pas, se sent mal et peine dans sa vie de tous les jours. Quant au sud-ouest, il représente la relation avec l’autre. La personne peut souffrir de solitude ou entretenir des rapports tendus avec son conjoint. En rééquilibrant le sud-ouest, on évite les rapports conflictuels, on optimise ses chances de trouver l’âme sœur ou on consolide le couple.
" Concrètement, le nord-est est le secteur qui exige le moins de choses dans la maison. Il suffit d’apporter des objets plutôt carrés, des couleurs plus orangées, issues de la terre (ocre, orangé, marron, pêche) et lourdes, mais toujours dans des quantités minimales, explique Françoise Larvaron. Le secteur sud-ouest reprend ces mêmes couleurs puisque c’est un secteur terre. Sauf qu’il faut coupler les objets parce qu’il s’agit d’une relation à deux. Si ce secteur correspond à la cuisine, il est nécessaire d’associer les casseroles ou les pots en terre par deux. Côté couleurs, il s’agit encore de retrouver l’élément terre en tout. Si le secteur sud-ouest est la chambre, ceci implique encore une fois la relation avec l’autre. Il est donc indispensable, là encore, de coupler les objets (coussins…) ". Ainsi, il est essentiel de commencer par débarrasser ces secteurs pour ensuite les arranger. L’objectif étant d’harmoniser l’ensemble de la maison dans le bon sens avec le principe du Feng Shui. " À chaque fois, veillez à apporter le maximum d’éléments qui correspondent au secteur, précise notre spécialiste. Pour l’ouest ou le nord-ouest, équivalent au Métal, il suffit d’avoir des objets ronds en métal en y ajoutant une touche de blanc. Pour l’est et le sud-est qui sont des secteurs Bois, mettez des objets de cette matière ou des plantes. Le secteur Feu s’associe à la couleur rouge et la lumière. L’Eau dans le secteur nord se traduit par des couleurs plus profondes de bleu, bleu foncé et s’accompagne de choses fluides".
 
 
 

Mots clés : bien-être, Feng Shui

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg