Programme d'hiver : De l'éclat pour nos cheveux !

Publié le -
En hiver, nos cheveux ne sont pas toujours au top de leur forme. Et ils ont tôt fait de nous le signaler. Ternes, fourchus, cassants, ils manquent décidément de brillance. Heureusement, nous avons élaboré quelques plans d’attaque et dopants pour les faire revivre.
beauté des cheveux

Premièrement : on lave en douceur

Alors que le maquillage et les soins du visage se perfectionnent et misent sur la lumière, les shampooings suivent leurs traces et apportent aux cheveux un confort qui leur correspond. Paradoxalement, ce produit incontournable peut être le premier responsable du manque de vitalité de notre chevelure.
Le cheveu est prédestiné à être brillant mais certains facteurs peuvent venir le ternir. « D’où la légende, vraie, qui dit qu’il faut souvent changer de shampooing », explique Hélène Clauderer,  spécialiste dans le soin et le diagnostic du cheveu au Centre Clauderer à Paris.
« Nous avons aussi tout intérêt à choisir un shampooing qui ne soit pas trop mousseux et trop lavant. Et dès que vous constatez que votre shampooing offre un résultat moyen, changez-le ». Autre facteur pouvant abîmer les cheveux : le calcaire. « Pour l’éliminer, la petite astuce est de se rincer avec un jet d’eau froide, un jus de citron ou du vinaigre de cidre », précise notre spécialiste. Calcaire, tabac, pollution, volatiles qui s’accrochent aux cheveux, les causes d’un cheveu triste ne manquent pas. Vous avez retenu la leçon ? Misez sur un bon shampooing…
 

Deuxièmement : on se met au régime cheveux

L’alimentation joue un rôle important. Lorsqu’elle est équilibrée, elle est un facteur de brillance. Mais dès qu’apparaît une carence, qu’un régime bannissant toutes les graisses est suivi, les cheveux peuvent devenir plus ternes. « Consommer trop d’acides gras saturés (charcuterie, laitages) peut développer des toxines qui vont gêner les médiations du cheveu » explique Hélène Clauderer. Se déposant sous le cuir chevelu, ces toxines peuvent favoriser les démangeaisons et les pellicules. Les aliments à privilégier sont ceux contenant des vitamines du groupe B, du zinc, le fer, ce dernier participant activement à la pousse du cheveu.
On récapitule :
- on évite les hamburgers, les graisses cuites, les viennoiseries, le pain blanc, la consommation excessive d’alcool.
- on privilégie les poissons, la viande, les lentilles, l’œuf.
- enfin, les végétariens confrontés à une chute de cheveux pourront faire une cure de levure de bière, disponible sous forme de compléments nutritionnels.
 

Cheveux en manque d’éclat ? Suivez-le guide…
- Deux fois par semaine, on se rince les cheveux avec une lichette de vinaigre mélangé à 1,5 litre d’eau tiède. En plus de combattre efficacement les pellicules, ce soin de « grand-mère » révolutionnaire apportera brillance et douceur à votre crinière.
- Si l’odeur du vinaigre vous insupporte, on a toujours l’alternative du rinçage à l’eau froide pour fortifier et faire briller. Avis aux plus téméraires…
- Pour favoriser l’action du fer, on privilégie la vitamine C. Un bon jus d’orange frais au cours d’un repas contenant du fer boostera les bénéfices de ce dernier. En revanche, fer et thé sont incompatibles, cette boisson contenant des tannins qui vont freiner la bonne absorption du fer.
- Le séchoir : pour ou contre ? Mieux vaut laisser les cheveux sécher à l’air libre pour éviter d’abîmer les pointes et de graisser le cuir chevelu. Mais si vous décidez de sortir, mieux vaut les avoir secs pour éviter que les poussières ne s’accrochent à votre chevelure.


 

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg