Un trouble alimentaire grave : la boulimie

Publié le -
La boulimie est un trouble alimentaire grave qui touche essentiellement les femmes. Celles-ci expriment sur le plan alimentaire des conflits qui ont une toute autre origine. Effectivement, la nourriture n'a pas pour rôle d'apaiser la faim mais de combler un sentiment de vide intérieur, de malaise. La boulimie se rapproche des conduites addictives (alcoolisme, toxicomanie) témoignant du mal être de ces personnes.
femme mange gâteaux en cachette

Qu'est-ce que la boulimie ?
 
La boulimie consiste en un besoin incontrôlable et violent de manger, survenant brutalement, accompagné ou non de sensations de faim. Ce besoin impérieux est fait aussi d'hésitations : la personne boulimique est incapable de se décider (" je mange, je ne mange pas "), jusqu'à la pulsion qu'elle ne peut réprimer. Elle effectue alors une véritable opération commando dans le réfrigérateur et dans les placards, absorbant tout ce qui se mange, mêlant le salé et le sucré, des aliments appréciés ou non. Il s'agit d'un véritable gavage qui engendre nécessairement un sentiment de malaise, de honte et de culpabilité. Après l'absorption sans plaisir d'une quantité parfois énorme de nourriture, les boulimiques tentent de débarrasser leur corps de l'excès de calories : vomissements provoqués, emploi abusif de laxatifs et de diurétiques, exercice physique intensif, jeûnes ou restrictions alimentaires sévères. Certaines personnes combinent ces différents moyens. Elles maintiennent ainsi un poids normal, ce qui leur permet de cacher leur problème pendant des années. 


La boulimie : un phénomène de société ?
 
Autrefois, les repas étaient pris en famille autour d'une table. Aujourd'hui, chaque membre de la famille vit à son rythme: petit-déjeuner pris selon l'heure du lever de chacun, le repas du midi pris au self-service, à la cantine ou au restaurant ; et le soir c'est selon l'ordre d'arrivée à la maison et les activités extra-professionnelles ou scolaires de chacun. De plus, l'apparition de la cuisine surgelée et des plats tous préparés prêts à passer au four à micro-ondes, la livraison des plats cuisinés à domicile, contribue à faire disparaître l'aspect convivial des repas. Enfin, ceux-ci sont le plus souvent rythmés par les paroles du présentateur du journal télévisé et non par celles des individus en présence. Ainsi, le repas a perdu une partie de sa fonction qui était de rassembler les membres de la famille dans une atmosphère chaleureuse et conviviale. Il faut manger, cela est indispensable mais en oubliant d'apprécier ce que l'on mange et le plaisir d'être ensemble. De même, pour la personne boulimique, la consommation de nourriture n'engendre aucune satisfaction et n'a qu'une fonction de remplissage. « La boulimie est un trouble du comportement alimentaire qui touche essentiellement les femmes »On peut donc parler de phénomène de société. Cette maladie n'a d'ailleurs véritablement explosé qu'à partir des années 1980, c'est à dire parallèlement à une évolution des habitudes alimentaires au sein de notre société moderne.


Quelles sont les causes de la boulimie ?

Les crises boulimiques traduisent une immense détresse. Ainsi, il existe chez les boulimiques un sentiment de vide affectif remontant à l'enfance. Celui-ci peut avoir plusieurs origines :
 
- Inadéquation des relations entre la mère et son enfant
L'origine de la boulimie se situe dans les relations avec les parents au cours de la petite enfance. Lorsque la mère donne de la nourriture en réponse à des signaux indiquant un besoin nutritionnel, l'enfant intègre la sensation de faim comme distincte des autres besoins ou émotions (soif, colère, amour). Si au contraire la réaction de la mère s'avère inadéquate, en proposant une réponse alimentaire systématique à toute demande de son enfant, celui-ci ne fait plus la différence entre la faim et ses autres besoins. Des habitudes alimentaires anarchiques avec une réponse alimentaire à toute demande de l'enfant et par conséquent une confusion entre nourriture et amour, induisent un réflexe qui resurgit ultérieurement sous forme de crises boulimiques.

- Abandon affectif de l'enfant
La recherche d'une cause dans l'apparition de la boulimie aboutit aussi à la notion d'abandon que la personne boulimique aurait vécu dans sa petite enfance. Il s'agit soit d'un abandon réel : placement nourricier, séparation, maladie des parents, etc. ; soit d'un abandon imaginaire : par exemple l'enfant a eu l'impression d'être mal aimé ou moins aimé que ses frères et sœurs, de ne pas avoir sa place au sein du cercle familial, etc. Cette situation d'abandon, qu'elle soit objective ou subjective, provoque une réaction régressive, notamment sur le plan alimentaire : l'enfant se "console" avec les sucreries, les friandises. Ces mécanismes mis en place dans l'enfance se reproduisent à l'adolescence ou à l'âge adulte, en fonction des événements de vie qui peuvent raviver ce sentiment d'abandon ou de rejet : départ du jeune de chez ses parents, divorce, deuil...


 

Association Autrement
Tél. : 03 80 66 83 47.
Mail : anorexie-boulimie@autrement.asso.fr
www.autrement.asso.fr

ABA France (association Anorexiques Boulimiques Anonymes)
Tél. : 02 96 33 38 64 (24h/24)
www.anorexiques-boulimiques-anonymes.org

Association d'aide aux boulimiques
Tél. : 01 45 41 38 49
www.boulimie.com

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg