Dîtes adieu à vos kilos superflus et à votre cellulite : Toutes les techniques amincissantes passées au crible

Publié le -
Les techniques amincissantes sont multiples et on ne sait plus où donner de la tête. Pratiquées par des chirurgiens et des médecins esthétiques, avec ou sans anesthésie, avec ou sans bistouri, elles promettent d’affiner et de raffermir la silhouette, d’estomper la peau d’orange et d’améliorer la qualité de la peau. Difficile pour les néophytes de savoir laquelle choisir… Savoir Maigrir vous aide à vous y retrouver.
ventre femme

Liposuccion désormais nommée lipoaspiration, médisculpture, morpholiposculpture, adipocytholyse laser, mésodissolution, mais encore Cellu M6, Power Plate… il existe pléthore de techniques amincissantes. Elles promettent toutes une silhouette plus harmonieuse, l’élimination des bourrelets disgracieux et une perte de centimètres. Et ce, en s’attaquant aux amas graisseux logés plus ou moins en profondeur sous la peau et responsables de la  peau d’orange. Quand on est novice, difficile alors de s’y retrouver.

Tout d’abord, il faut distinguer les techniques dites invasives et non invasives qui ne se dotent pas des mêmes protocoles d’intervention pour traiter la silhouette. « Les techniques sont invasives lorsque la barrière cutanée est franchie lors de l’intervention, c’est-à-dire lorsqu’on est en sous-cutanée, en intramusculaire, avec une pénétration cutanée très profonde », explique le Dr Christian Bonnet, Président de l’AMME (Association Médecine et Mésothérapie Esthétique).« Avec la Power Plate, un muscle travaille à 97 % de sa capacité, contre 30 % lors d’un entraînement normal » C’est le cas, par exemple, de la liposuccion. Les techniques non invasives, elles, pénètrent seulement jusqu’à 6-7 millimètres.

Ensuite, il faut s’intéresser au type de cellulite dont on est dotée afin de se diriger vers la technique la mieux appropriée pour la traiter. « Il existe plusieurs formes de cellulite : infiltrée avec rétention d’eau, adipeuse et indurée, explique le Dr Philippe Blanchemaison, phlébologue et spécialiste de la cellulite. La cellulite infiltrée se traite notamment grâce au palper-rouler et à l’aquadrainage(exercice aquatique qui consiste à pédaler dans l’eau, ndlr), la cellulite adipeuse souple grâce au laser ou l’Ultrashape, et la cellulite adipeuse profonde avec la liposuccion, l’Ultrashape ou encore les injections. Quant à la cellulite fibreuse, on peut avoir recours au laser ou encore au palper rouler ».

Vous l’aurez compris : avant de foncer tête baissée sur une technique, on prend son temps, on se renseigne sur l’état de sa peau et sur la technique.
 
 
 

Mots clés : cellulite, technique

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg