L'Auvergne, le pays des volcans

Publié le -
L’Auvergne est connue pour la beauté de ses paysages et la richesse de son patrimoine historique. Vichy, reine des villes d’eaux, s’étire autour du lac, sur les bords de l’Allier. Un peu plus haut, le Parc naturel régional du Livradois-Forez, un territoire de traditions et de savoir-faire comme la coutellerie thiernoise, de renommée internationale. A l’ouest, de la chaîne des Puys aux monts du Cantal, s’étend le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne. Le pays des lacs et des volcans dévoile une nature authentique, parfois sauvage.
Auvergne
Vichy, capitale de l’Allier

Pour la forme, la culture, la détente ou les plaisirs gourmands et gastronomes. Tout est là, concentré dans un centre-ville : opéra, parcs, brasseries et restaurants… Avec ses immeubles Napoléon III, ses chalets Louisiane… Mais Vichy, c’est avant tout la grande tradition du thermalisme. Un grand nombre d’établissements proposent des séjours de remise en forme à base d’eau thermale, active, riche en sels minéraux et oligo-éléments qui jaillit naturellement chaude des profondeurs de la terre pour recharger votre organisme et vous ressourcer en profondeur. 
 
Où faire une cure à Vichy ?
- SPA VICHY LES CELESTINS**** 111, boulevard des Etats-Unis - Tél. : 04 70 30 82 00. 
- CENTRE THERMAL DES DOMES*** 132, boulevard des Etats-Unis - Tél. : 04 70 97 39 59
- CENTRE THERMAL CALLOU** 30, rue Callou - Tél. : 0 800 30 00 63 (N°vert). 
 
Où manger à Vichy ?
L’ENVOLEE - 44, avenue Eugène-Gilbert - Tél. : 04 70 32 85 15. Menus : jusqu’à 38 €. Proche des parcs et de la source des Célestins, cette excellente table en ravira plus d’un. Dans un cadre joliment décoré, une ambiance calme et conviviale, le chef vous propose de déguster le boudin d’écrevisses à la crème de fenouil ou les ravioles de langoustines à l’infusion de céleri, puis le médaillon de thon au beurre de vinaigre de vin rouge ou bien la cuisse de canette braisée au vin d’épices, le plateau des fromages ou le fromage blanc fermier et le pavé au chocolat et sa sauce anglaise ou la charlotte aux fruits et son coulis de fruits rouges… 
 

La coutellerie de Thiers dans le Puy-de-Dôme

La coutellerie s’est développée à Thiers à partir du XIVe siècle, grâce aux habitants de Châteldon. Ces derniers étaient couteliers et avaient fui leur ville après la peste noire. Jusqu’au XVe siècle, l’usage des couteaux était réservé à la noblesse. C’est pourquoi il faut attendre le siècle suivant, époque d’apparition des couteaux pliants, pour que l’activité thiernoise connaisse un véritable essor, encore amplifié au XVIIe siècle. Le produit de cet artisanat était même exporté en Espagne, aux Pays-Bas et en Lombardie. Bientôt le couteau n’est plus le fruit du travail d’une seule personne : la division du travail apparaît. Au XIXe siècle, l’outil passe dans plus d’une quinzaine de mains avant d’être vendu : celles du martinaire, du forgeron, du trempeur, de l’émouleur, du polisseur, de l’acheveur, du limeur, du monteur, du façonneur, du cacheur de corne, de l’essuyeuse, de la plieuse… À partir du XIXe siècle, le nom du fabricant apparaît sur le manche, remplaçant les signes divers et variés. Des usines assurent actuellement la production, la première ville française de coutellerie comptant 300 fabricants ou artisans et fournissant 70 % de la production nationale. Pour en savoir plus : 58, rue de la Coutellerie.


Clermont-Ferrand et la chaîne des Puys

La capitale de l’Auvergne occupe un site remarquable au pied de la chaîne des Puys. Cette dernière, entre gorges de la Sioule et Limagne, est imposante avec ses quatre-vingts volcans s’étendant sur plus de quarante kilomètres et dont les plus jeunes sont à peine refroidis. Forêts, bois, prairies et landes offrent des paysages insolites en toutes saisons. L’activité éruptive a été alimentée par des magmas de type basique donnant des écoulements assez fluides (basaltes) et par les magmas plus acides caractérisés par des émissions de laves, ce qui a donné lieu à trois grandes formes d’activités faisant apparaître trois types de relief. Les cônes et les scories (puy de Pariou, de la Nugère, de Côme), d’une couleur qui va du noir au rouge, sont les plus nombreux. Parmi les dômes les plus connus, nous citerons le puy de Dôme (1 465 m) qui domine la chaîne, ainsi que des protusions en forme de dés à coudre (puy Chopine).
 
Où manger à Clermont-Ferrand ?
FLEUR DE SEL - 8, rue Abbé-Girard - Tél. : 04 73 90 30 59. Menus de 28 € à 48 €. M. Ducasse a inspiré cette cuisine, un vrai bonheur avec le bar poêlé, les Saint-Jacques, la salade de bulots et pétoncles – très bonne –, dorade, chartreuse gourmande de langoustines, le sandre au lard et coco, le homard, saumon, turbot, fromages, desserts surprenants comme le cheese-cake et le banofee. 
Mots clés : voyage, auvergne

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg