Jura, pays du vin jaune et du Comté

Publié le -
Le Jura, département de la Franche-Comté est une terre rude mais des plus accueillantes. Ce pays sauvage mérite qu’on s’y arrête pour la beauté des paysages de vignobles, de cascades et d’étangs. Amoureux de la nature, vous serez conquis par cette région qui offre aussi une gastronomie où le vin est toujours très présent. Prenez le temps de rencontrer le Jura et ses habitants, toujours très chaleureux.
Jura
Notre périple dans le Jura commence à Arbois, la capitale des vins du Jura. Principalement entourée de vignobles, elle produit un excellent vin jaune et vin de paille. Il est plaisant de se balader dans la ville en suivant le circuit de l’ancienne enceinte édifiée au XIIIe siècle. La promenade sur les bords de la Cuisance, affluent de la Loue qui traverse Arbois en cascades successives, est très agréable. Sur la rive gauche, on avait construit un prieuré bénédictin qui servait de refuge aux villageois, tandis que sur l’autre rive, là où se trouve l’actuel château Bontemps, on avait édifié au XIIe siècle un château comtal. C’est ce cours d’eau qui alimentait la tannerie de la famille Pasteur. Le savant y installa son laboratoire de recherche à partir de 1874. La ville subit un grand nombre de transformations qui modifièrent considérablement son architecture. Les curieux pourront visiter la maison. Arbois reste une ville vraiment très charmante dont le coeur bat au rythme de la vigne. Les animations les plus caractéristiques tournent autour des fêtes du vin. Pour une dégustation, allez faire un tour au caveau d’André et Mireille Tissot situé place de la Liberté : ces passionnés sauront vous faire aimer les délicieux nectars.

 
La Saline Royale d’Arc-et-Senans

À vingt minutes d’Arbois, la Saline Royale d’Arc-et-Senans est une des réalisations majeures de l’oeuvre avant-gardiste de Claude-Nicolas Ledoux, l’un des plus grands architectes du siècle des Lumières. Véritable témoignage de l’architecture industrielle du XVIIe siècle, ce monument a été classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. Construite de 1775 à 1779, la Saline Royale d’Arc-et-Senans utilisait le bois de la forêt voisine de chaux pour produire le sel. La matière première, la saumure (mélange de sel gemme et d’eau), était extraite de l’ancienne Saline de Salins-les-Bains et arrivait à Arc-et-Senans par une canalisation de 23 km. Les 11 bâtiments, construits en demi-cercle autour de la maison du directeur, abritaient les lieux de production et les ouvriers du sel, les «berniers». Aujourd’hui, la Saline Royale héberge une exposition sur la production de sel et un musée retraçant l’oeuvre de cet architecte éclairé. Par ailleurs, l’institut Claude-Nicolas Ledoux, qui gère et anime la Saline, accueille des expositions temporaires et organise des évènements tout au long de l’année.

 
Détour gourmand par Poligny

À dix minutes d’Arbois, la maison du Comté est un musée interactif qui vise à faire découvrir un grand fromage franc-comtois : le Comté. Composé de 200 m² totalement dédiés à l’éveil des cinq sens avec ses murs d’images, son diaporama, son ambiance sonore et son espace muséographique, ce site nous permet de suivre l’élaboration de ce fromage pas à pas, de la vache au consommateur. Au terme de la visite, vous aurez droit à une dégustation. Le Comté est un fromage au lait cru à pâte pressée cuite, présenté en grandes meules de 63 cm de diamètre et de 42 kg environ. C’est le premier fromage français d’appellation d’origine contrôlée (AOC). Son terroir est le massif du Jura et la vache montbéliarde est la seule race reconnue pour la production du lait à Comté. Le Comté est élaboré artisanalement dans plus de 200 petites fromageries de village, les fruitières. Pour prendre son goût, le Comté prend tout son temps. Sa maturation en cave d’affinage est au minimum de 4 mois, mais elle est souvent de 6 mois, voire beaucoup plus. Chaque meule de Comté révèle une composition aromatique différente. Pour vous approvisionner en fromages, allez voir les fromagers situés sur la place principale de Poligny.

 
Où manger à Arbois ?
LA BALANCE METS ET VINS 
Fermé hors saison le mardi soir et le mercredi, en juillet et août fermé uniquement le mercredi. Fermé du 24 décembre à début mars. Menu de 18 à 39 €. Dans une grande salle joliment rafraîchie aux tons ocre, jaune et terre de Sienne, on se régale de la cuisine de Thierry Moyne, simple et inventive, et de ses choix de vins qui font la part belle aux jeunes vignerons de la région. Le classique : le coq au vin jaune et aux morilles. 
Tél. : 03 84 37 45 00 / www.labalance.fr

Où manger à Poligny ?
LE CHALET.

Menus de 12 € à 42 €. Une jolie petite adresse. Salle en bois et en pierre à l’ambiance chaleureuse. Une vieille roue a été transformée en lustre et ornée de bouteilles, une fresque campagnarde, un ancien égouttoir et... un petit téléphérique et une belle comtoise complètent le cadre rustique à souhait. Spécialités aux morilles et saucisse de Morteau. On sent bien l’influence montagnarde des salaisons du Haut-Doubs et on met l’accent sur les vins du Jura, servis au verre et produits par des vignerons locaux.
Tél. : 03 84 37 13 28
Mots clés : Jura

Commentez cet article sur le forum

Pour pouvoir commenter cet article dans le forum vous devez être inscrit et connecté.

Réagissez via Facebook

Vous êtes
:
 
Age
: ans
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg
Poids désiré
: kg
 
Vous êtes
:
 
Date de naissance
:
Votre taille
: cm
Votre poids
: kg